L'actualité ivoirienne sans coloration politique

1.658 milliards pour la santé en Côte d’Ivoire

0

Le dialogue national sur le financement de la santé en Côte d’Ivoire autour du thème ‘Investir dans la santé pour un avenir meilleur’ a débouché après cinq jours de réflexion sur la validation d’un dossier d’investissement dans le secteur de la santé.

Sur la période 2020-2024, la Côte d’Ivoire va investir un budget de 1658 milliards F CFA dans le secteur de la santé. Ce dossier d’investissement national via des actions prioritaires doit aider à garantir à l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire un accès équitable à des soins de santé de qualité.

La validation de ce dossier vient matérialiser un engagement pris par les autorités ivoiriennes lors de la conférence pour le réapprovisionnement du fonds du Mécanisme de financement mondial (GFF) (novembre 2018/Oslo, Norvège). La Côte d’Ivoire a adhéré au GFF et s’est engagée à élaborer et adopter un dossier d’investissement reprenant les principales stratégies et priorités de sa politique sanitaire. Durant les cinq jours du dialogue national sur le financement de la santé, les 500 experts présents à Abidjan sont longuement revenus sur les différents problèmes qui minent ce secteur…et ils sont assez nombreux, voir inquiétants.

Le mauvais état du système de santé ivoirien épinglé (étude)

« Le niveau des indicateurs de santé de la Côte d’Ivoire ne reflète pas le niveau économique du pays. Le niveau de ces indicateurs reste préoccupant avec une espérance de vie à la naissance qui ne dépasse pas 54 ans, une mortalité maternelle qui est parmi les plus élevées en Afrique et dans le monde. En effet, vingt femmes meurent en couches chaque jour en Côte d’Ivoire » Dr Emre Ozaltin, économiste de la Banque mondiale.

La Côte d’Ivoire fait partie des pays africains qui n’ont pas encore pu respecter l’engagement d’allouer 15% de leur budget nationaux à la santé. En avril 2001, les chefs d’État et de gouvernement se sont réunis à Abuja au Nigéria où ils ont pris un engagement financier en vue de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en annonçant d’allouer au moins 15% de leurs budgets nationaux au secteur de la santé. Cet engagement a été réaffirmé lors d’un sommet spécial sur le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme, qui a eu lieu à Abuja en 2006, et lors de la quinzième session ordinaire de la Conférence de l’Union, tenue en 2010 à Kampala.

La Côte d’Ivoire encore faire des efforts pour un meilleur financement de son système de santé. En effet sur 3.000 milliards investis dans le secteur de la santé de 2014 à 2016, l’Etat ivoirien a contribué à hauteur de 26%. Le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan a rappelé que la Côte d’Ivoire est consciente qu’un ’investissement à long terme dans le secteur de la santé reste le principal facteur de développement économique. Aussi, il a réitéré l’engagement du  gouvernement ivoirien à faire croitre l’enveloppe allouée au secteur de la santé qui est aujourd’hui de 5,9%.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 + 16 =