L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Présidentielles de 2020 : Mamadou Koulibaly désigné candidat de Lider

0

Le Pr Mamadou Koulibaly a été désigné candidat de Lider pour les élections présidentielles de 2020 lors du 3ème congrès qui s’est déroulé le samedi 24 mars 2018 au siège du parti à Cocody Riviera-Golf. Lors de ces assises, Monique Gbékia, anciennement déléguée générale, a été élue présidente de Lider. Elle succède à Mamadou Koualibaly.

Le Pr Mamadou Koulibaly est désormais ex-président de Liberté et démocratie pour la république (Lider), le parti qu’il a fondé en 2011. Après deux mandants de trois ans, l’ancien président de l’Assemblée nationale a été remplacé par Monique Gbékia, candidate unique, élue présidente de Lider lors du congrès du 3ème congrès du parti qui s’est déroulé le samedi 24 mars 2018. Ce congrès avait pour thème « L’alternance ».

Koulibaly Mamadou a toutefois été désigné par une résolution candidat de Lider aux élections présidentielles de 2020. Ravi, il a assuré qu’il portera haut les flambeaux de son parti.

« J’assumerai pleinement la mission que vous me confiez. Et je me battrai pour faire que les conditions soient remplies pour que cette candidature se réalise et pour que nous puissions gagner cette élection présidentielle de 2020. Je le ferai avec détermination, avec enthousiasme, je le ferai avec amour, je le ferai avec passion, je le ferai avec conviction comme d’ailleurs tout ce que je fais », a déclaré Mamadou Koulibaly sous les acclamations des militants.

L’ancien président de Lider, qui se décrit désormais comme un « militant de base », promet faire face à la dissidence au sein de son parti. « Nous irons en justice, nous nous battrons. Parce que ceux qui se sont réunis là-bas ont proclamé qu’il y avait un vide juridique », soutient-t-il avant d’ajouter :

« ce qu’ils font, ce sont les derniers soubresauts de gens en manque d’inspiration et en manque de projet, qui savent que leur tentative a été découverte et qui ne savent pas comment couvrir cette découverte-là ».

Mamadou Koulibaly a aussi exprimé sa « fierté » de passer le flambeau à Monique Gbékia élue par les congressistes à la tête du parti. Interrogée à l’issue du congrès par les journalistes, la nouvelle présidente de Lider a assuré de son côté qu’« il n’y a pas de dissidents à Lider ».

« Il faut retenir qu’il n’y a pas de dissidents à Lider. Lider a une présidente désormais et les structures sont en place et nous devons travailler pour notre candidat. C’est ça notre défi. Tout le reste, vraiment c’est l’aspect juridique et on ne va pas faire beaucoup de polémique là-dessus pour ça », a réagi Monique Gbékia, anciennement déléguée générale de Lider. Jacob Kouakou Atta est désormais le nouveau délégué général du parti.

La CEI doit « changer »

Pour la présidente de Lider, le défi c’est l’élection présidentielle de 2020. « Notre priorité c’est d’implanter notre parti. C’est ça la priorité parce que le 3ème congrès a désigné le Pr Mamadou Koulibaly pour être notre candidat et le candidat des populations. Nous avons un vrai challenge à ce niveau-là. Et c’est ça notre préoccupation majeure : comment faire pour mailler le terrain, pour avoir des représentants dans les bureaux de vote. C’est, c’est notre priorité absolue », fait-elle valoir. Mais Lider n’ira pas à ce scrutin à n’importe quel prix. Le parti souhaite une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) actuelle présidée par Youssouf Bakayoko.

« Cette commission, elle est nulle pour nous. C’est pour ça qu’on ne participe plus depuis un certain moment à ses activités », critique Monique Gbékia. « Cette commission, vous savez très bien qu’actuellement toute l’opposition la rejette. Est-ce que vous pensez que cette commission va rester en l’état pour 2020 ? Ce n’est pas possible. Elle doit changer », réclame-t-elle avec insistance.

Pour l’élection présidentielle à venir, Lider n’exclut aucune alliance avec les autres partis de l’opposition. « Il y a eu une motion par rapport aux alliances. On en a parlé. Il n’est pas exclu que Lider soit dans une coalition. C’est d’ailleurs ce que nous appelons de tous nos vœux. La motion a été claire par rapport à cela. Mais nous à Lider, nous disons qu’il faut être clair sur la stratégie », observe la nouvelle présidente du parti.

En tout cas, le Pr Mamadou Koulibaly a exhorté la nouvelle présidente de Lider Monique Gbékia à œuvrer afin d’offrir une alternative au peuple ivoirien en proposant « un régime parlementaire qui permet au peuple de Côte d’Ivoire de contrôler leurs hommes politiques ».

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un × 3 =