L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Les acteurs de la société civile formés aux processus APV -FLEGT et REDD+

0

Le projet « renforcement des capacités des acteurs non étatique à améliorer le processus APV LFEGT et REDD+ en Afrique de l’ouest » piloté par le groupe national de travail pour la gestion générale et la certification des forets en Côte d’Ivoire (GNTCI) a initié un atelier sur l’identification des priorités en matière de renforcement des capacités des organisations de la société civile ivoirienne le 18 décembre dans la commune de Cocody.

« Une des priorités que nous entrevoyons déjà c’est la nécessite d’accompagnement de la société civile au travers donc de facilitation de réunions qui leur permettent de pouvoir réfléchir ensemble sur les différentes actions dans les deux processus. On entrevoir également les questions sur l’observation indépendante des forets » a confié le professeur Hiraire Yao Kokoré coordonnateur nationale du projet des renforcements des capacités des acteurs non étatique à améliorer les processus APV FLEGT et REDD+ en Afrique de l’ouest dans son volet Cote d’Ivoire.  Pour lui, la société civile doit assister les communautés en vue de les accompagner et contribuer à une bonne gestion de la ressource naturelle notamment le bois.

Le processus de l’application des réglementations forestières, gouvernance, et échanges commerciaux (FLEGT) et le mécanisme de réduction des émissions de gaz à effet de serre issue de la déforestation et de la dégradation des forets (REDD+) sont deux processus de gouvernance forestière dans lesquelles la Côte d’Ivoire est engagée. Il est donc important pour cette organisation qu’en dehors des acteurs étatiques, l’on implique les acteurs non étatiques afin qu’ils participent à ces processus à caractères participatif et inclusif. Il s’agit entre autres des organisations de la société civile, du secteur privé, et des communautés locales.

L’objectif de cet atelier de formation est de recueillir auprès des organisations de la société civile ivoirienne, les besoins prioritaires en termes de renforcement de capacité afin d’initier en leur faveur des activités de renforcement des capacités visant à améliorer leur participation aux deux processus APV FLEGT- REDD+. Ce qui aboutirai précisément au bilan de la participation des OSC aux processus APV FLEGT REDD+, d’identifier et proposer des activités de renforcement des capacités concrètes prioritaires et un chronogramme de mise en œuvre. Un diagnostic de la participation des OSC aux processus APV FLEGT REDD+, un bilan de la participation des OSC aux processus APV-FLEGT REDD+.

20 organisation de la société civile issues de différentes plateformes des OSC sont engagées dans le processus. Ce projet financé par l’union européenne  est réalisé dans 3 pays de la sous  région que sont la Cote d’ivoire  le Ghana et e Liberia.

Raïssa Yao

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.