L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Air France-KLM maintient son partenariat avec Air Côte d’Ivoire

0

Rien ne semble pouvoir mettre un terme au mariage entre Air France-KLM et Air Côte d’Ivoire malgré les comptes au rouge de l’entreprise aérienne basée à Abidjan.

Air Côte d’Ivoire, créée en 2012 après la faillite d’Air Ivoire, est détenue à 58% par l’Etat ivoirien, à 23% par le groupe privé ivoirien Goldenrod, à 11% par Air France et à 8% par la Banque ouest-africaine de développement. La compagnie a transporté 2,8 millions de passagers en cinq ans, dont 850.000 en 2017 contre 700.000 en 2016, et prévoit d’atteindre 950.000 passagers en 2018.

Son capital a régulièrement augmenté, de 25 milliards de francs CFA en janvier 2013 à 130 milliards FCFA actuellement. En dépit de cette croissance du capital qui devait être synonyme d’un meilleur positionnement sur le marché, Air Côte d’Ivoire a bien au contraire eu du mal à maintenir ses chiffres. Air Côte d’Ivoire a accumulé en cinq ans une perte de 65 milliards de francs CFA « comme le prévoyait son plan d’affaire à sa création en 2012 » se justifie la compagnie.

L’entreprise a pourtant bénéficié depuis sa création d’un environnement concurrentiel qui lui était favorable. Air Côte d’Ivoire a la chance d’avoir le quasi-monopole sur son hub dynamique qu’est Abidjan, une destination très demandée par la clientèle. Après un lancement de ses activités en fanfare, elle s’est laissée rattraper par la concurrence notamment en raison de la mauvaise qualité de sa relation clientèle, les intempestifs retards de ses avions et des employés très peu soucieux de l’image de l’entreprise.

La compagnie, désormais dans un contexte de forte concurrence a annoncé l’acquisition de cinq nouveaux avions d’ici trois ans pour poursuivre son expansion en Afrique, où elle dessert déjà 20 capitales. Air Côte d’Ivoire compte quatre appareils Bombardier Q400, quatre Airbus A319 et deux Airbus A320. Constamment présentée comme une entreprise dynamique, Air Côte d’Ivoire de plus en plus critiqué pour la qualité de son service a affiché des chiffres qui ont surpris plus d’un mais qui confirme les rumeurs de mauvaise gestion qui circulait sur le compte de l’entreprise.

Malgré le fait qu’Air Côte d’Ivoire soit déficitaire, Air France-KLM maintient son partenariat avec la compagnie. Air Côte d’Ivoire, « une très bonne compagnie qui a un très bon niveau de service, est un partenaire stratégique pour Air France-KLM, même si sa situation concurrentielle est compliquée », a souligné Jean-Luc Mevellec, nouveau directeur régional d’Air France-KLM dont la direction couvre également le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Liberia, le Sénégal, la Sierra Léone et le Togo. Air Côte d’Ivoire et Air France ont signé en 2017 un « mémorandum » sur un « partage de code », dont l’objectif est de permettre à Air Côte d’Ivoire de vendre des billets sur Paris tout en n’étant pas l’opérateur.

Jean-Luc Mevellec n’a pas indiqué de façon concrète ce qu’Air France-KLM fera pour aider son partenaire à reprendre des couleurs. Seule conviction de la compagnie franco-néerlandaise, Air Côte d’Ivoire « est vraiment le produit qu’il faut pour la Côte d’Ivoire » confirme nouveau directeur régional d’Air France-KLM.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix-huit − neuf =