L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Baisse de la production pétrolière en Côte d’Ivoire

0

La production de pétrole de la Côte d’Ivoire a baissé de 19% en 2017. L’information a été confirmée mercredi par le porte-parole du gouvernement, le ministre Sidi Touré, à l’issue du conseil des ministres à Abidjan.

La Côte d’Ivoire n’a produit que 34.084 barils/jour en 2017 soit une baisse de 19% par rapport à 2016. Cette baisse résulte essentiellement des périodes de maintenance sur les champs pétroliers. Entre juin 2015 et juin 2016, la Côte d’Ivoire a doublé sa production pétrolière qui atteignait 45.000 barils/jour, avec la mise en exploitation de nouveaux champs.

Bien que la gestion des dividendes du pétrole reste assez obscure depuis l’indépendance du pays, la Côte d’Ivoire tire d’importants revenus du pétrole. Selon les derniers chiffres publiés par le gouvernement ivoirien au premier semestre 2017, la production était estimée à 203 milliards de f CFA. La production de pétrole brut de la Côte d’Ivoire au cours du premier semestre 2017 était de 6.527.104 barils, soit 36.061 barils/jour. Cette production a baissé de 20,65% par rapport à la même période en 2016.

La Côte d’Ivoire est un petit pays producteur de pétrole avec 28 champs officiellement identifiés. 23 champs ont été attribués à des opérateurs étrangers notamment du Canada, des Etats-Unis, de l’Italie, de la Russie, de l’Irlande… La PETROCI (société nationale) gère l’exploration, la production et la distribution de pétrole, un secteur qui emploie un millier de personnes.

Les champs pétroliers se trouvent essentiellement en off-shore, près de la frontière avec le Ghana. C’est justement avec ce pays que la Côte d’Ivoire a eu un différend frontalier. Un litige maritime sur fond d’importantes réserves pétrolières qui opposait depuis 4 ans la Côte d’Ivoire et le Ghana. La Côte d’Ivoire a été déboutée par le Tribunal maritime international du droit de la mer qui a tranché en faveur d’Accra le samedi 23 septembre 2017.

La production moyenne de pétrole en Côte d’Ivoire au 31 mars 2018 s’élève à 31.915 barils/jour, toujours en baisse par rapport à la même période en 2017. Le rêve que caresse le pays est de faire grimper sa production à 200.000 barils/jour. Une ambition revue à la baisse depuis la perte de son procès face au Ghana.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un × deux =