L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Brussels Airlines : une offre pour découvrir l’Afrique et le monde

Prendre le temps de rallier Abidjan à Cotonou en aller-retour sur un Airbus A330 est une excellente opportunité pour découvrir ou redécouvrir l’offre de Brussels Airlines. Comme nous ce 19 Janvier 2018, nombreux sont les voyageurs à travers le monde qui chaque jour font confiance à l’ambassadeur de la Belgique dans le ciel !

Voici 15 ans que Brussels Airlines a posé ses valises en Côte d’Ivoire avec son premier vol effectué le 15 février 2002. Aujourd’hui, la compagnie aérienne propose des vols quotidiens entre Abidjan et Bruxelles. Un peu plus de 75.000 clients se sont d’ailleurs retrouvés à bords des avions de Brussels Airlines en Côte d’Ivoire au cours de l’année écoulée. Au sol comme dans les airs, le transporteur offre un service de qualité afin de fidéliser une clientèle de plus en plus exigeante.

Il est important de rappeler que l’avion est aujourd’hui le moyen de transport le plus sûr. Les entreprises et les personnes qui l’utilisent s’attendent donc à un service à la hauteur de leurs investissements aussi bien pour leurs propres voyages que le transport de leurs biens. Justement en ce qui concerne l’acheminement des biens, Brussels Airlines « assure le transport de 1.500 tonnes de fret par an en Côte d’Ivoire » précise Frédéric Stiels, directeur général de Brussels Airlines pour la Côte d’Ivoire.

Pour permettre aux biens et aux personnes d’arriver à bon port, la représentation-pays de la compagnie aérienne est forte de 15 personnes réparties entre son Agence de la rue Pierre et Marie Curie (Zone 4) et l’Aéroport Félix Houphouët Boigny. C’est d’ailleurs à l’aéroport que nous retrouvons le chef d’escale Christian Koffi. Talkie-walkie en main et les yeux rivés sur les palettes qui sont en train d’être entreposées dans les soutes de l’Airbus A 330, il supervise l’une des dernières étapes avant le départ de l’avion. En réalité, son équipe et lui auront travaillé plus d’une dizaine d’heure pour s’assurer que le fret soit présent sur le tarmac.


Un savoir-faire au service du client

L’Airbus A 330 qui s’apprête à décoller de l’Aéroport Félix Houphouët Boigny pour Cotonou fait partie de la flotte de Brussels Airlines composée de 49 avions. Cet un aéronef d’une propreté impeccable à bord duquel le voyageur est chaleureusement accueilli. Nous prenons place dans la confortable Classe Economy Privilege avec sur notre écran un large choix de productions cinématographiques et musicales. A cela s’ajoute des spots de branding pour les destinations desservies, les nouveautés de Brussels Airlines, des informations sur les vols, les connections et la fondation de Brussels Airlines pour l’Afrique. L’équipage veille au grain en ce qui concerne le confort et la sécurité des voyageurs avec une touche d’originalité pour les consignes à bords juste avant le décollage.

Une fois à notre altitude de croisière et pendant le service à bord, Armelle Gbale, sales manager chez Brussels Airlines Côte d’Ivoire nous indique que la compagnie aérienne garantie sur tous ses vols et quel que soit la destination un service de qualité.

« Brussels Airlines propose plus de 100 destinations à travers monde dont 19 en Afrique avec 90 connections par semaines. En 2016, plus de 884.000 clients ont voyagé avec nous sur le continent » indique Armelle Gbale.

Brussels Airlines s’est aussi signalé sur des destinations très peu desservies par d’autres compagnies aériennes avec des lignes que d’aucun qualifierait de très peu rentables. Ce choix d’aller là où les autres ne sont pas forcément, Brussels Airlines l’assume pleinement indique Frédéric Stiels, directeur général pour la Côte d’Ivoire.

Après une heure de vol, l’Airbus A 330 se pose à Cotonou. L’équipe dirigée par le chef d’escale Sylvain Tossou est déjà à la tâche pour préparer le retour de l’avion vers la capitale ivoirienne puis Bruxelles. Comme à Abidjan, l’obsession pour le respect des normes sécuritaires est omniprésente chez l’équipe de Brussels Airlines à Cotonou. Les gestes maintes fois répétés et réalisés avec sérieux par le personnel permettent aux voyageurs et au fret d’être embarqués à temps.

C’est déjà l’heure du retour vers Abidjan mais cette fois ci en classe affaire. Une expérience agréable avec un accueil au champagne en cabine ! Sièges spacieux et confortables avec des écrans plus larges, de quoi s’offrir un long voyage sans voir le temps passer. Justement le retour vers Abidjan nous semble plus court et ce grâce également au magazine de bord avec son large choix de montres, bijoux, parfums et autres produits cosmétiques. Des idées de cadeaux en duty free à s’offrir ou à offrir en souvenir d’un agréable moment passé sur un avion de Brussels Airlines.

SUY Kahofi

Les commentaires sont fermés.