site d'actualité ivoirienne

Cache d’armes de Bouaké : Soul To Soul aux arrêts !

0

Souleymane Kamaraté Koné alias Soul To Soul, le chef du protocole de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne a été inculpé pour « complot contre l’autorité de l’Etat » et écroué ce lundi 09 Octobre. Cette privation de liberté fait suite à l’affaire de la cache d’arme de Bouaké.

Après une première audition fin Mai 2017 sous fond de tension et d’invective entre pro-Soro et pro-RDR, on croyait l’affaire Soul To Soul ou de la cache d’armes de Bouaké relégué aux tiroirs du passé. Que nenni ! La justice ivoirienne n’avait pas dit son dernier mot en ce qui concerne l’arsenal découvert dans la villa appartenant au Sieur Souleymane Kamaraté Koné. Selon le procureur Richard-Christophe Adou, la cache contenait plus de « six tonnes de diverses armes de guerre et de munitions » dont des mortiers de 60 mm, des Kalachnikov de type AK47, des SAM 7, des lance-roquettes RPG 7…

En pleine mutinerie à Bouaké, les fantassins en transe ont puisé dans cette réserve providentielle dans leur jeu de tir en l’air, du moins si l’on s’en tient à la vidéo mal cadrée qui a circulé par la suite sur internet. Dans le film, il est bien difficile dans une obscurité totale de dire s’il s’agissait des caisses au domicile de Soul To Soul que la cohorte de soldats en colère a vidé. Souleymane Kamaraté Koné aux arrêts sans plus de détails sur la nature des investigations ayant conduit à son emprisonnement, une situation qui fait ressortir les vielles accusations de complot contre les Forces Nouvelles.

D’ailleurs, dans un communiqué émanant du Chef du Service Communication du Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, on peut lire en filagramme l’ingratitude du régime Ouattara. En effet, « Monsieur Kone Kamaraté Souleymane a déjà fait la prison en 2000 pour la cause du Président Alassane Ouattara ». Question : en quoi faire de la prison pour le Chef de l’Etat vous place-t-il au-dessus des autres citoyens ou vous autorise-t-il à entreposer chez vous des armes de guerre ?

La justice ivoirienne semble se foutre éperdument de cette guéguerre politique et loin du harcèlement des pro-Soro et du torchon qui brûle en Alassane Ouattara et ‘son’ Chef rebelle, elle a décidé de maintenir Soul To Soul en cage. Guillaume Soro, celui qu’on surnomme désormais l’armurier appelle sa meute au calme alors que s’abat sur son clan une série de plaies qui ne cesse de lui rappeler qu’il est désormais vomi par le régime Ouattara. Et si au fond le partage du butin post-crise est en train tourner au pugilat ? Après avoir téléguidé Guillaume Soro en tueur accompagné de ses com-zone, les ennemis de la Côte d’Ivoire ont décidé de se trucider. A cette allure, Alassane Ouattara, risque de renoncer à son vœu de ne plus expédier un ivoirien à la CPI : aux petit voyous les petits cachots, aux grands les grandes cages !

SUY Kahofi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.