L'actualité ivoirienne sans coloration politique

CAN 2019/Choc Côte d’Ivoire-Maroc : il plane un air de Renard

0

Le match entre la Côte d’Ivoire et le Maroc lors des deuxièmes rencontres de la poule D se tient ce vendredi. Un match à enjeu pour les deux équipes qui ont de vieux comptes à solder.

Le sélectionneur français Hervé Renard a gagné une de ses deux CAN avec la Côte d’Ivoire en 2015 après avoir ‘privé’ le pays du titre continental en 2012 lorsqu’il était à la tête de la Zambie. « J’ai eu dans ma carrière la chance d’entraîner cette équipe », « d’être au bon endroit au bon moment, et ça restera un souvenir magnifique », a affirmé jeudi Renard à propos de son passage ivoirien.

« La Côte d’Ivoire, il y est resté peu de temps, il est très attaché à la Zambie. Il a réussi un coup formidable avec la Côte d’Ivoire, il a gagné quand Drogba n’était plus dans l’équipe, ce qui prouve que le foot, c’est un sport collectif », estime Claude Le Roy, dont Renard a été l’adjoint.

Depuis lors, le sélectionneur est passé sous le drapeau du Maroc et a de nouveau privé la Côte d’Ivoire du Mondial 2018. Son succès décroché à Abidijan (2 : 0) avec le Maroc en novembre 2017 dans une finale de groupe a ouvert les portes de la Russie au vainqueur. Ce vendredi, il recroise les Eléphants au Caire à 17 h 00 GMT.

Cette rencontre de la CAN est cruciale pour les éléphants et les lions de l’Atlas qui ont déjà engrangé chacun 3 points lors de leurs premières sorties respectivement face à l’Afrique du Sud et la Namibie. Sous une chaleur de plomb, le premier match d’Hervé Renard a été difficile mais s’est soldé par une victoire à la 89ème minute face à la Namibie. La suite de son parcours reste conditionnée à un nouveau succès face à une vieille connaissance, la Côte d’Ivoire.

Les Ivoiriens sont entrés dans la compétition avec un match plutôt équilibré face à l’Afrique du Sud. Grâce à un but de Jonathan Kodjia à 64ème minute, la Côte d’Ivoire a pu obtenir les 3 points de la victoire et redonné une certaine joie aux supporteurs qui ont affiché un certain scepticisme avant le début du match et peut être bien depuis que le sélectionneur Ibrahim Kamara a choisi ses 22.

Les trois points de ce vendredi permettraient aux deux équipes de prendre une option sur la première place du groupe D, de se qualifier et surtout tomber – a priori – sur un adversaire plus abordable en huitièmes. « L’objectif des deux équipes est d’aller beaucoup plus loin dans la compétition », rappelle Hervé Renard, qui « espère les voir se qualifier toutes les deux ».

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

seize − onze =