L'actualité ivoirienne sans coloration politique

L’ANSUT Blog Camp refuse du monde à Ferkessédougou

0

L’Agence nationale du service universel des télécommunications-TIC (ANSUT) et son partenaire L’Union nationale des blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI) ont formé le 8 janvier 2017 les jeunes de Ferkessédougou à l’utilisation efficiente d’internet dans le cadre de la caravane ANSUT Blog Camp. Cette caravane est initiée par les deux entités a pour objectif de briser la fracture numérique qui existe entre Abidjan et les autres villes de l’intérieur du pays.

L’équipe de formateurs de l’ANSUT Blog Camp 2018 a posé ses valises, manuels et ordinateurs dans la localité de Ferkessédougou. Première étape d’un long périple qui est prévu pour s’ébranler dans 5 communes de la Côte d’Ivoire. Dans la région du Tchologo, la population ne s’est pas fait prier pour sortir massivement lors de cette formation présentée comme une ‘école’ d’initiation au blogging et à l’usage des TIC. En formant les jeunes, l’ANSUT et l’UNBCI veulent stimuler et encourager la production de contenus locaux.

Les salles prévues pour les formations lors de l’escale de Ferkessédougou ont refusé du monde. « Les jeunes ivoiriens de l’intérieur ont soif et besoin de formation dans le domaine du numérique. Ils sont tous conscients des opportunités que cela pourrait leur apporter. Nous devons multiplier ce genre d’initiative pour que notre jeunesse s’appuie sur la puissance des TIC pour son autonomisation » a indiqué Jean Delmas Ehui ingénieur en informatique et membre de l’UNBCI. Il serait utopique de croire qu’en quelques heures de formation, les jeunes de Ferkessédougou sauront tout du web. Aussi, les formateurs ont décidé de s’attarder sur les modules de base, le terreau sur lequel les jeunes pourront eux-mêmes greffer leurs compétences au fil du temps.

Connaitre internet, comment s’y positionner, trouver les opportunités qu’offre le web, les applications de google, comment rédiger article de blog…sont autant de questions auxquelles la formation a tenté de répondre. Marck Andy Amani, vice-président de l’UNBCI se désole que le temps imparti pour cette formation soit insuffisant et que l’espace réservé n’ait pu accueillir plus de monde. Ceci est sans doute la preuve qu’il faudra très vite penser à multiplier ce genre de rencontre vu la mobilisation très importante des jeunes.

Ouattara Sylvie, étudiante en lettre moderne et résidente à Ferkessédougou a découvert une autre facette d’internet en dehors de l’utilisation de Facebook, le réseau social le plus célèbre en Côte d’Ivoire où elle discute avec ses amis et échanges des photos. « J’allais juste sur Facebook avant mais maintenant je pense que je vais mieux utiliser internet au-delà Facebook ». Désormais elle compte faire des recherches sur internet et s’est même portée volontaire pour animer le blog communautaire mis en place par les formateurs afin de favoriser la production de contenu local. Ouattara Zakaria électronicien de formation et président d’une association de jeunesse est satisfait de la formation lui qui découvre l’univers du blog. « C’est la première fois que j’entends parler d’un blog. J’ai envie d’un créer un pour parler des pannes que l’on peut rencontrer dans le métier d’électronicien ». Auparavant c’est rarement qu’il utilisait son ordinateur mais avec les acquis de la formation, les choses pourraient changer.

C’est plus de 300 personnes, qui ont été formées pour cette première étape à l’utilisation des TIC. « Les TIC pour l’autonomisation de nos sociétés » est le thème sous lequel ANSUT Blog Camp va sillonner 5 communes de la Côte d’Ivoire. Après l’étape de Ferkessédougou, cap sur la localité de Béoumi pour le début d’une nouvelle formation à destination des jeunes le 11 janvier 2018.

Raïssa Yao

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.