L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Cargill Cacao & Chocolat publie son rapport 2017-2018

0

‘Connected for more’, le rapport de Cargill Cacao & Chocolat 2017-2018 sur le développement durable vient d’être publié. Le document souligne encore une fois les efforts de l’entreprise pour améliorer les conditions de vie des agriculteurs et de leurs communautés en Côte d’Ivoire.

C’est en 1997 que l’entreprise Cargill s’est officiellement installée en Côte d’Ivoire avec pour principale niche la filière cacao. C’est un produit pour lequel l’entreprise américaine s’approvisionne également au Brésil, au Cameroun, au Ghana et en Indonésie. Enfin de rendre aux producteurs et aux communautés un meilleur revenu pour leurs productions, Cargill va lancer en Côte d’Ivoire en 2012 l’initiative ‘Cargill Cacao Promise’.

Des cabosses de cacao au biocharbon

Ce programme visant à transformer le secteur du cacao touche désormais 128 organisations paysannes et 120.000 agriculteurs. ‘Cargill Cacao Promise’ est une vaste initiative qui prend en compte plusieurs aspects de la production du cacao en vue d’en assurer la durabilité et surtout sa traçabilité. Ainsi il intègre une dimension de lutte contre la déforestation et le travail des enfants, la professionnalisation des producteurs pour accroitre leurs rendements et surtout respecter les normes de certification.

« Ce rapport sur la durabilité souligne les mesures mises en œuvre concernant toute une série de défis dans le secteur cacaoyer, tout en maintenant le producteur au centre de notre politique » a déclaré Harold Poelma, président de Cargill Cacao & Chocolat.

Le rapport de Cargill Cacao & Chocolat 2017-2018 souligne que Cargill concentre ses efforts sur un objectif principale : celui de parvenir à une chaîne d’approvisionnement plus transparente. Cela se matérialise durant l’année écoulée par la formation aux bonnes pratiques agricoles (BPA) et le coaching de 106.440 cacao-culteurs en Côte d’Ivoire. Cargill a vu les taux d’adoption doubler (de 14 % à 28 %), avec des exploitants agricoles qui ont pu augmenter leur productivité et sont à même de gérer leur exploitation de manière plus durable.

Fuite du cacao au Ghana : vers une solution durable ?

80.000 producteurs ont également fait cartographier leurs exploitations agricoles à l’aide des données GPS et de la cartographie polygonale. Cette opération menée en partenariat avec Global Forest Watch a permis de constituer un référentiel sur l’origine du cacao, d’identification des zones à risque de déforestation et la manière de limiter ce risque par des interventions spécifiques. A travers l’initiative ‘Cargill Cacao Promise’, près de 60.000 agriculteurs ont été atteints grâce au système de gestion des coopératives. Les 2.393 cas de travail des enfants identifiés sont en cours de remédiation.

« Nous pensons que le cheminement vers des pratiques commerciales durables dépasse de loin ce que les actions ou les intérêts d’une seule entreprise permettent d’envisager. En nous associant à d’autres organisations et en tirant parti de nos atouts respectifs, nous pouvons parvenir, ensemble, à une transformation profonde et durable » précise Harold Poelma, président de Cargill Cacao & Chocolat.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 − 3 =