L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Carrefour accompagne le rugby ivoirien

0

Bien que considéré comme un sport mineur, le rugby ivoirien continue d’être porté par des passionnés qui le font vivre rencontres après rencontres ; saisons après saisons. Un amour pour la balle ovale qui se traduit par un accompagnement assez particulier pour l’entreprise Carrefour.

Samedi 9 février 2019, un soleil de plomb pilonne Abidjan, la capitale économique ivoirienne. En dépit de cette grosse chaleur quasi insupportable, la 3ème journée du championnat national de rugby se tient sur le stade du Lycée Classique de Cocody. Non loin d’un préau, les champions de Côte d’Ivoire (RC Yopougon) se préparent pour une rencontre face aux militaires de la SAO (Société omnisport de l’armée). Un motocycliste admiratif face au gabarit impressionnant des hommes du coach Soumahoro Bakary s’arrête et nous lance plutôt surpris : « je ne savais pas qu’on jouait encore le rugby en Côte d’Ivoire ».

Une réaction qui ne surprend guère car le rugby ivoirien a perdu son lustre des années 90. À l’époque de nombreux jeunes voulaient marcher dans les pas de célébrités comme Ismaila Lassissi, Edouard Angoran, Silvère Tian ou Max Brito. Cette passion ne s’est pas éteinte pour certains jeunes notamment dans la commune de Yopougon.

« Beaucoup de jeunes vont au football mais moi j’ai choisi le rugby par passion. Cela fait onze ans que je pratique ce sport. A la question de savoir si le rugby nourrit son homme : je dirais oui puisse que certaines entreprises commencent à accompagner ce sport » souligne Dienou Kouatré pilier du RC Yopougon.

Parmi les entreprises qui accompagnent le rugby ivoirien figure CFAO-Retail détenteur des supermarchés Carrefour en Côte d’Ivoire. Lors de son installation et de l’ouverture de sa première surface il y a environ cinq ans, l’entreprise a indiqué vouloir miser sur une main d’œuvre locale et promouvoir une politique sociale. L’entreprise a recruté plus de 1000 collaborateurs. Et c’est justement lors d’un entretien d’embauche que Jean Paul Denoix le directeur général de CFAO-Retail Côte d’Ivoire fera la connaissance de jeunes rugbymans ivoiriens évoluant au sein de l’équipe de Yopougon. Pour avoir lui-même pratiqué ce sport, il s’intéresse au club, le suivant régulièrement pendant un an avant d’engager Carrefour aux côtés du RC Yopougon.

« Les valeurs du rugby sont proches de celles de l’entreprise. Et en tant qu’ancien joueur de rugby forcément ça aide à ce type de prise de décision » précise le directeur général de CFAO-Retail Côte d’Ivoire.

Aujourd’hui 16 joueurs du RC Yopougon travaillent à Carrefour à différents échelons et services. Une manière d’associer leur vie professionnelle et sportive sous les mêmes couleurs. « Je suis fier de cette équipe qui travaille bien, qui progresse avec un très bon coach et qui a été champion de Côte d’Ivoire en 2018 » se réjouit Jean Paul Denoix. Une forme que confirment les gladiateurs du RC Yopougon qui ont désarmé les militaires de la SOA 22 : 00 lors de la 3ème journée du championnat national de rugby.

Un potentiel énorme à encadrer

Pour la saison 2019, le RC Yopougon grâce à son partenariat avec Carrefour évolue avec un équipement neuf notamment des jeux de maillot produits par le même équipementier que celui de l’équipe nationale de France de rugby. Pour Carrefour, accompagner le RC Yopougon n’est pas une question de sponsoring et d’argent mais plutôt un partenariat social d’insertion des joueurs visant à faire évoluer le club et travers lui le rugby ivoirien.

Le RC Yopougon, champion de Côte d’Ivoire de rugby

« En Côte d’Ivoire on parle beaucoup de football, les yeux sont rivés sur le foot, le taekwondo…mais avec le rugby la Côte d’Ivoire a eu ses heures de gloire dans les années 90 et il a été un peu abandonné je pense mais il y a un potentiel énorme » avance convaincu Jean Paul Denoix.

La Côte d’Ivoire a des jeunes avec un mental et un gabarit qui correspondent à l’esprit du rugby. Avec l’appui qu’il faut, ce sport pourra retrouver ses heures de gloire et c’est ce à quoi veut aider Carrefour. En accompagnant le RC Yopougon, l’entreprise veut servir de modèle et espère que d’autres clubs pourront décrocher des partenariats. Dans plusieurs autres pays africains, des compagnies de téléphonie mobile, des banques et des mécènes accompagnent le rugby.

Jean Paul Denoix aimerait bien que les entreprises au niveau national puissent aider d’autres clubs à se développer. « On ne peut pas tout miser sur un seul club : il faut vraiment équilibrer » plaide le directeur général de CFAO-Retail Côte d’Ivoire.

Le rugby ivoirien a besoin de moyens pour se développer. Et dans le milieu du ballon ovale en Côte d’Ivoire, nombreux sont les athlètes, coachs et responsables de la Fédération Ivoirienne de Rugby (FIR) qui saluent le partenariat entre Carrefour et le RC Yopougon. Tous espèrent que cet accompagnement qui dure depuis deux ans et demi pourra inciter d’autres entreprise à investir dans le rugby ivoirien.

SUY Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 + quatorze =