L'actualité ivoirienne sans coloration politique

CFI dresse le bilan du projet NAILA

0

Le bilan du projet NAILA, qui a aidé à la professionnalisation de jeunes médias en ligne en Afrique, a été fait les 14 et 15 avril 2019 lors du séminaire de clôture à Dakar (Sénégal).

Le projet ‘’Nouveaux acteurs de l’information en ligne en Afrique’’ (NAILA) de l’Agence française de coopération médias (CFI) a pris fin ce lundi 15 avril 2019 à Dakar (Sénégal) après 18 mois de mise en œuvre.

Il avait pour objectif d’appuyer la professionnalisation de 11 médias en ligne en Afrique à travers le renforcement de leur viabilité économique, technique et éditoriale et leur accompagnement au développement de projets éditoriaux innovants et performants pour renforcer leur légitimité et leur crédibilité.

Médias en ligne : l’Afrique en quête d’un modèle économique viable*

Pendant deux jours, les directeurs et représentants des 11 pure players issus de 9 pays, les consultants-formateurs (Eric Le Braz, Sabine Torres et Robert Bourgoing) et CFI ont échangé sur les expériences (depuis le lancement du projet en septembre 2017 à la dernière session de formation sur le data journalisme qui s’est déroulée du 6 au 13 avril 2019) et des suites possibles de nouvelles collaborations.

Selon Anne Sophie Ricco, chargée de programmes Afrique à CFI, il s’agissait de « dresser le bilan de ces 18 mois de projet, jeter un regard rétrospectif et critique, prendre du recul pour voir ce qui a marché, ce qui l’a été moins afin de dégager des perspectives ». Ce projet permet de disposer d’un vivier de professionnels africains sur lequel CFI peut capitaliser, a-t-elle ajouté.

Dr Sokhna Fatou Seck Sarr, enseignante-chercheur en communication (Sénégal) et consultante, a présenté dimanche la « photographie » de fin et état des lieux final des médias bénéficiaires du projet. Cette analyse a passé en revue les points forts, les défis à relever ainsi que les recommandations pour chaque média.

Stratégie éditoriale et managériale : la presse en ligne africaine à l’école de CFI

Pendant ces 18 mois, les participants ont bénéficié de sessions de renforcement des capacités sur l’écriture et investigation sur le web, sur la gestion managériale et la viabilité économique, sur la vidéo mobile, sur le data journalisme, ainsi que d’un accompagnement technique à l’optimisation des sites web et à la diffusion sur les Réseaux sociaux (sécurité).

Plusieurs médias ont bénéficié au sein de leurs rédactions de coachings personnalisés assurés par les formateurs. A ce séminaire de clôture, des prix ont été décernés par CFI à quatre médias dont Eburnie Today pour son enquête sur la prostitution juvénile réalisée dans le cadre des dossiers thématiques mensuels qui avaient été institués.

Anderson Diédri (rédacteur en chef) recevant le prix d’Eburnie Today

Traoré Bakary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix + 15 =