L'actualité ivoirienne sans coloration politique

CPI : Gbagbo va demander l’acquittement

0

Premier ex-chef d’État remis à la Cour pénale internationale (CPI), Laurent Gbagbo qui a déjà passé sept ans en détention demandera lundi à être acquitté de tous crimes retenus contre lui.

La Côte d’Ivoire, Etat partie au Statut de Rome a décidé d’exécuter le mandat d’arrêt contre Laurent Gbagbo. Délivré sous scellés le 23 novembre 2011, la levée des scellés a eu lieu le 30 nombre 2011 et à la même date Laurent Gbagbo était transféré à la Cour pénale internationale. Un départ pour Scheveningen mal vécu par de nombreux ivoiriens et africains qui voyaient en ce départ pour la prison une grande humiliation pour un ancien président africain.

Laurent Gbagbo est accusé de quatre chefs de crimes contre l’humanité : meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains. Il a plaidé non coupable comme son dernier ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé, qui l’a rejoint en détention en mars 2014 pour les mêmes chefs d’accusation.

Procès Gbagbo-Blé Goudé : après deux ans de procès, quelles preuves contre les accusés ?

Après plus de deux ans de procès dominé par les preuves (milliers de documents et des centaines d’heures de vidéos) et témoins (82) du Bureau du procureur, la défense estime que le dossier Gbagbo est vide ! Le procureur n’a pas été en mesure de prouver les accusations car ses preuves sont insuffisantes pour prouver les charges « au-delà de tout doute raisonnable ».

Le « Plan commun » de l’ancien président ivoirien visant à s’accrocher « par tous les moyens » au pouvoir et constamment martelé l’accusation n’a pas été prouvé selon la défense qui demande donc « un non-lieu total », un « jugement d’acquittement pour toutes les charges et pour tous les modes de responsabilité », ainsi que la « libération immédiate » de Laurent Gbagbo. Pour les avocats qui représentent la Côte d’Ivoire « c’est un coup de bluff qui n’abusera personne ».

Acquittement pour Gbagbo à mi-chemin du procès ?

Cependant, un fait surprenant mérite d’être souligné. Les juges ont adressé au procureur une ‘missive’ (mid-trial brief) invitant Fatou Bensouda et son équipe à expliquer ce qu’ils croient avoir démontré en deux ans. C’est une première à la CPI avancent prudemment certaines sources ! Un point positif pour Laurent Gbagbo dont les partisans interprètent cette requête des juges comme « un doute sérieux » sur l’action du Bureau du procureur ? Les débats de ce lundi pourront permettre à chacun de se faire une opinion. Mais contrairement aux idées reçues, ce n’est ce lundi que Laurent Gbagbo quittera sa cellule pour Mama son village natal.

Le procès qui reprend ce lundi 06 Octobre peut déboucher sur plusieurs hypothèses. Un acquittement de Laurent Gbagbo qui pourrait se décider sur période allant jusqu’à décembre 2018 ou la poursuite du procès avec les témoins de la défense et ses preuves.

Ebony T. Christian, envoyé spécial à La Haye

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.