L'actualité ivoirienne sans coloration politique

CPI/ prison de Scheveningen : un détenu met le feu dans sa cellule

0

Dans l’après-midi du vendredi 13 octobre 2017, un détenu a mis le feu dans sa cellule, à la prison de Scheveningen à La Haye (Pays-Bas). C’est dans ce pénitencier que sont détenus Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, actuellement jugés par la Cour pénale internationale (CPI).

Ce vendredi 13 octobre, nous décidons d’aller voir la prison de Scheveningen où sont détenus le président Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé, actuellement jugés par la Cour pénale internationale (CPI). Il n’était pas question d’y accéder mais juste observer le bâtiment du pénitencier. Tout était donc calme devant la prison. Mais dix minutes environ après notre arrivée, soudain, un véhicule des pompiers arrive en trompe à 16 heures 05 (2 heures de plus qu’à Abidjan). Des policiers sont aussitôt déployés devant le centre pénitentiaire et essaient de réguler la circulation dans les environs. A 16 heures 12, un hélicoptère atterrit devant la prison. A 16 heures 23, deux ambulances arrivent aussi et l’une d’entre elles pénètre dans l’enceinte de la prison. Des habitants affluent sur les lieux, certains filment quand d’autres prennent des photos de la scène sous le regard des policiers qui tentent de les tenir à une certaine distance surtout de l’hélicoptère stationné.

Que se passe-t-il réellement à l’intérieur de la prison ? Beaucoup s’interrogent. On nous parle d’un incendie, sans plus de détails. Visiblement, plus de peur que de mal. Une vingtaine de minutes après, l’hélicoptère repart, suivi aussitôt des deux ambulances. Deux heures plus tard, la chaîne Omroep West donne sur son site internet des précisions sur cet incident qui a été rapidement maîtrisé.

Selon ce média régional néerlandais, c’est un prisonnier qui a mis le feu à sa propre cellule. « Un détenu du service du Centre psychiatrique pénitentiaire a brûlé quelque chose dans sa cellule. Cela a causé beaucoup de fumée », explique ce média qui parle d’un « petit incendie ». Avant d’ajouter : « Le prisonnier a été contrôlé par un médecin mais il ne semble rien avoir ».

Visiblement, l’hélicoptère de traumatologie et les ambulances ont été sollicités afin de parer à toute éventualité si la situation nécessitait une intervention ou une évacuation d’urgence. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal. Tout est rapidement rentré dans l’ordre.

Ce qu’il faut préciser c’est que la prison de Scheveningen, en plus d’être le centre pénitentiaire de La Haye, abrite aussi le centre de détention du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) construit par les Nations unies (où Radovan Karadzic est toujours après sa condamnation en 2016 à 40 ans de prison – il a fait appel de cette décision) et aussi le centre de détention de la Cour pénale internationale (où sont détenus Gbagbo et Blé Goudé qui n’étaient donc pas concernés par cet incident survenu vendredi). Les détenus du TPIY et de la CPI restent à la prison de Scheveningen pour les audiences des procès et des appels. Si un accusé est déclaré coupable et a épuisé ses possibilités d’appel, il purge sa peine dans un pays déterminé par le président de la Cour après consultations du pays concerné et du condamné.

Il faut aussi souligner que ce centre de détention se situe à un peu plus d’un kilomètre du siège de la Cour pénale internationale (CPI) où se déroulent les audiences du procès Gbagbo que le public ivoirien et le monde entier suivent régulièrement via la retransmission par internet.

Anderson Diédri, envoyé spécial à La Haye (Pays-Bas)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.