L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Des experts indépendants innocentent le président de la BAD

0

Un panel d’experts indépendants a innocenté Akinwumi Adesina, le président de la Banque africaine de développement (BAD) suite à une requête des Etats Unis visant à invalider une première procédure interne.

Une enquête interne l’avait initialement blanchi des allégations d’abus de pouvoir et de favoritisme. Mais le secrétaire au Trésor américain Steve Mnuchin a personnellement signé une lettre au conseil d’administration rejetant ces résultats. Les États-Unis sont l’un des 27 membres non régionaux de la BAD et son deuxième plus grand actionnaire.

Le panel d’experts indépendants appelé à diligenter une nouvelle enquête était dirigé par l’ancienne présidente irlandaise Mary Robinson et composé du président de la Cour suprême de Gambie Hassan Jallow et le vice-président de la Banque mondiale chargé de l’intégrité Leonard McCarthy. Ce panel a blanchi de toute corruption le dirigeant de la Banque africaine de développement (BAD), selon le rapport final dont Eburnie Today a eu copie.

Accusé d’abus de pouvoir Akinwumi Adesina se dit innocent

Akinwumi Adesina, 60 ans, un orateur charismatique connu pour ses costumes élégants et ses nœuds papillons, est devenu le premier Nigérian à la tête de la BAD en 2015. Un rapport de 15 pages publié plus tôt cette année affirmait que sous sa direction, la banque avait été entachée par la mauvaise gouvernance, l’impunité, l’enrichissement personnel et le favoritisme.

Le panel de trois experts a blanchi Adesina de toutes les accusations portées par les dénonciateurs. « Le panel est d’accord avec le Comité dans ses conclusions concernant toutes les allégations contre le Président et estime qu’elles ont été correctement examinées et rejetées par le Comité », a conclu le rapport de lundi. Le panel n’a pas enquêté sur les accusations elles-mêmes, car cela ne relevait pas de son mandat.

L’institution bancaire africaine – dont Mr Adesina est le seul candidat à l’élection d’août – a été touché sérieusement par ces allégations après que les plaintes des dénonciateurs aient été divulguées par les médias en avril. L’ancien ministre nigérian des finances avait toujours déclaré qu’il était « innocent » face aux accusations.

Traoré Bakhary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 × deux =