L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Des manifestations contre le 3ème mandat d’Alassane Ouattara tournent à la violence

0

Des manifestations et marches contre la candidature controversée du président Alassane Ouattara à un troisième mandat lors de la présidentielle du 31 octobre ont dégénéré lundi en affrontements avec les forces de l’ordre, dans plusieurs communes du pays.

Des images de véhicules incendiés ont fait le tour de la toile lundi notamment dans la commune de Yopougon, grand quartier populaire d’Abidjan souvent présenté comme favorable à l’opposition. Des manifestants après avoir érigé des barrages et mis le feu à quelques pneus ont finalement incendié un bus de la SOTRA. Lors de cette manifestation réunissant à peine une centaine de personnes, des échauffourées ont opposé forces de l’ordre et jeunes pendant la matinée.

A l’intérieur du pays, la ville de Bangolo (Centre-Ouest) a été le théâtre de protestations qui ont conduit des manifestants à incendier un camion minier et des véhicules. Les participants à la marche ont été dispersés par la gendarmerie à coups de gaz lacrymogène qui a aussi démantelé les quelques barrages anarchiques dressés pour bloquer plusieurs routes. La tension reste palpable en Côte d’Ivoire alors que le Conseil constitutionnel doit publier cette semaine la liste des candidatures validées pour le scrutin présidentiel. La crainte de violences encore plus meurtrières, à l’approche du scrutin du 31 octobre, est forte, dix ans après la crise née de la présidentielle de 2010, qui avait fait 3.000 morts.

Traoré Bakhary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

19 − six =