L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Don de l’AFI aux footballeurs ivoiriens en détresse

0

L’Association des footballeurs ivoiriens (AFI) a fait un don aux joueurs des ligues professionnelles de Côte d’Ivoire durement touché par l’arrêt des compétitions de football en raison de la pandémie du coronavirus Covid-19.

Les spécialistes du football ivoirien s’accordent à dire que les footballeurs qui évoluent au plan national exercent dans des conditions difficiles en raison du manque de financement et d’argent pour les clubs. La situation s’est empirée avec la crise sanitaire du coronavirus : les footballeurs ivoiriens sont sans défense face au coronavirus. C’est pour les accompagner dans cette épreuve que l’Association des footballeurs ivoiriens (AFI) a décidé de leur offrir un modeste lot de vivre composé d’un sac de riz et deux bidons d’huile.

Chaque professionnel de la Ligue 1 et 2 désormais au chômage forcé a reçu ce petit kit d’une valeur de 13.000 FCFA. « On fait du social. Les joueurs n’ont pas reçu de salaire. On leur apporte notre soutien » a indiqué Cyril Domoraud, ancien international ivoirien et président de l’AFI. L’Association des footballeurs ivoiriens (AFI) a pu réaliser ce geste grâce qui a un don de 10 millions de FCFA d’un partenaire de la Ligue professionnelle ivoirienne de football.

La galère des pro-nationaux

Voici plus de deux mois que les footballeurs des Ligues professionnelles ivoiriennes sont sans salaire. Difficile pour eux de vivre convenablement entre d’un côté la crise du coronavirus pour tous et le jeûne du ramadan pour certains. « Avec le jeûne, je me contente du seul repas du soir. Ça me fait moins de dépense car depuis deux mois, je vis sur fonds propres » déclare Koné Abdoulaye, l’avant-centre de l’Africa Sport dont le sort n’est pas si différent de Diarra Lamine, le défenseur de l’USC Bassam.

Le pro de la ligue 1 qui touche normalement entre 100 et 150.000 FCFA par mois n’a « pas reçu un centime en mars et avril ». « Aucun appel de dirigeant pour avoir de mes nouvelles » lance dépité le joueur. La disette ne touche pas seulement les joueurs : il y a aussi leurs familles qui vivaient jusque-là de leurs salaires. Alors en l’absence de revenu, les joueurs ivoiriens ont aujourd’hui un statut d’assisté.

La Côte d’Ivoire, qui compte pour le moment 1971 cas confirmé de coronavirus pour 24 décès, a allégé son dispositif de lutte contre la maladie avec la levée du couvre-feu, la réouverture des maquis et restaurants sans oublier l’élargissement des rassemblements de masse qui passent de 50 à 200 personnes. La Fédération Ivoirienne de Football (FIF) qui se cherche actuellement un président pourra décider ou non d’une reprise prochaine du championnat.

Traoré Bakhary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

treize + 18 =