L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Ebola : 90 cas enregistrés en quatre jours en RDC

0

L’épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo prend une tournure de plus en plus inquiétante. Les agences humanitaires dans le pays ont enregistré un pic de 93 cas ces derniers jours.

L’actuelle épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo (RDC) est selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la plus grave dans l’histoire du virus à fièvre hémorragique, après celle qui a tué plus de 11.000 personnes en Afrique de l’Ouest en 2014. Malgré l’appui de l’OMS et la mobilisation des équipes sanitaire dans le pays, l’épidémie reste difficile à contrôler en raison de l’insécurité dans l’épicentre de la maladie à l’est de la RDC.

Dans la région de Butembo et de Katwa, un total de 93 cas d’Ébola ont été confirmés au cours des quatre derniers jours soit une moyenne de plus de 23 cas par jour, selon le Comité international de secours (IRC). Cette ‘flambé’ est probablement liée à l’interruption des opérations médicales dans la zone touchée par la maladie pendant plus d’une semaine pour des raisons de l’insécurité. Seule les urgences étaient prioritaires après l’attaque de deux centres de traitement anti-Ebola sur les cinq installés à Butembo et Katwa.

Nombre de cas et de morts liés à Ebola depuis 1976 (Infographie Eburnie Today)

Dans la région est, les activités de riposte sanitaire sont régulièrement entravées par l’insécurité et les violences des groupes armés. La preuve avec la mort le 19 avril d’un médecin camerounais déployé par l’OMS et une tentative de meurtre sur une infirmière. Des groupes armés incontrôlés semblent s’en prendre délibérément aux équipes qui luttent contre Ebola.

Bien avant ce pic de cas d’Ebola, les informations des équipes de riposte faisaient état de 100 morts en trois semaines. Quant aux dernières statistiques du ministère de la santé de la RDC datant du jeudi 4 avril, elles montrent un cumul de 1.117 cas dont 1.051 qui sont confirmés. Depuis le début de l’épidémie il y a eu 702 décès dont 636 ont été confirmés et 66 probables pour 411 personnes guéries. En plus de l’insécurité, des rumeurs persistent également au sujet d’Ébola. Des habitants de la région est de la RDC accusent les étrangers d’apporter la maladie dans le pays ou indiquent qu’il s’agit d’un mythe inventé pour semer le chao.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

17 − onze =