L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Endeavour inaugure une nouvelle usine d’or à Ity

0

Endeavour, premier producteur d’or en Côte d’Ivoire espère sortir de terre 70 tonnes d’or du site d’Ity d’ici 2034, soit un rythme de 5 à 6 tonnes par an. Une ambition pour laquelle l’entreprise entend moderniser ses installations et en créer de nouvelles.

3.000 personnes parmi lesquelles le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly et plusieurs autres ministres, ont eu l’opportunité d’assister à l’inauguration jeudi de la nouvelle usine d’or du groupe minier Endeavour. D’une valeur de 412 millions de dollars, l’usine est une installation moderne de lixiviation. Il s’agit d’un procédé permettant d’extraire l’or du minerai notamment les paillette et pépites les plus petites.

La mine d’Ity a produit son premier lingot d’or en 1991. A cette époque, la teneur en or du minerai était cinq fois supérieure à celle d’aujourd’hui. Grâce à sa nouvelle usine, Endeavour va prolonger de 14 ans la durée de vie de la plus ancienne mine d’or de Côte d’Ivoire. L’usine va permettre de maintenir les 400 emplois du site qui était en fin de vie et de créer plus de 600 autres emplois, selon le PDG qui a promis que la mine allait aussi générer 10.000 emplois indirects.

« C’est un partenariat public-privé, gagnant-gagnant », a estimé le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, qui ambitionne de faire du secteur minier le deuxième moteur de la croissance de la Côte d’Ivoire. L’objectif est de « faire passer le secteur minier à 4% du PIB à l’horizon 2020 », a souligné le ministre des Mines Jean-Claude Kouassi. Amadou Gon Coulibaly a aussi rappelé que le secteur minier était en forte croissance. Il avait généré 66 milliards de F CFA de recettes fiscales en 2018 contre 56 en 2017. Le secteur emploie plus de 13.000 personnes (2018) contre 10.000 en 2017. Outre l’or, le sous-sol ivoirien recèle d’importantes réserves de fer, de nickel et de manganèse.

Deux morts à la mine d’or d’Ity à Zouanhounien

Sur les 10 prochaines années, la projection d’une production de 5 à 6 tonnes d’or par an à Ity « devrait générer pour l’Etat de Côte d’Ivoire 150 milliards de F CFA en matière d’impôts et 8 milliards au titre des fonds de développement » des deux villages proches du site, a affirmé Sébastien de Montessus, le PDG d’Endeavour. Le groupe minier a notamment investi dans la relocalisation « du village de Daapleu pour 3,8 millions de dollars, la construction d’un pont » dans la zone de production et réalisé des investissements « dans la santé, l’éducation et la formation professionnelle », selon un communiqué dont Eburnie Today a eu copie.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quinze + neuf =