L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Espèces protégées : un nouveau trafiquant sur la touche

0

Dans la lutte contre le trafic des espèces protégées en Côte d’Ivoire, la traque ne faiblit pas ! Les unités de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UCT) avec l’assistance technique du projet EAGLE-Côte d’Ivoire viennent de mettre sur la touche un autre trafiquant.

Ce 21 mars 2018, Moussa Ouédraogo a été arrêté à San Pédro plus précisément dans quartier Bardot. Son nom est intimement lié à celui du trafiquant international vietnamien Tran Van Tu dont il est l’un des bras droits. Pour mémoire, Tran Van Tu – à la tête d’un réseau criminel international – a été mis aux arrêts en janvier dernier et son réseau démantelé. Sa spécialité : le trafic d’espèces protégées. Et son business, il le conduisait avec des complices dont Moussa Ouédraogo ; une pièce maîtresse du dispositif.

Moussa Ouédraogo est désormais aux mains de la justice

En effet, entre le 28 septembre 2016 et le 6 décembre 2017, près de 1500kg d’ivoires avaient été saisis par les autorités vietnamiennes et cambodgiennes. Remontant la piste de cette cargaison, les autorités des deux pays son arrivées à une conclusion. L’ivoire saisi provenait du port de San Pédro dans le sud-ouest de la Côte d’ivoire. Dans ce port, Moussa Ouédraogo était chargé de dissimuler les ivoires dans les bûches de bois avant de les mettre dans les conteneurs pour leur exportation sur le marché asiatique.

Un mode opératoire portant la signature du trafiquant et de ses camarades arrêtés en janvier dernier. Alerté sans doute par l’arrestation de ses acolytes et de son ‘leader’ Tran Van Tu par l’UCT à Abidjan, le trafiquant âgé de 43 ans avait fui la Côte d’Ivoire pour son pays d’origine le Burkina Faso. Revenu incognito à sa base de San Pédro, Moussa Ouédraogo ignorait qu’il faisait l’objet d’une filature.

« Il se cachait depuis janvier, et les autorités viennent de le prendre, je suis satisfait de cette arrestation. Celle-ci démontre encore une fois que les autorités ivoiriennes sont déterminées à nous accompagner dans la lutte acharnée contre ce trafic » s’est réjoui Rens Ilgen, coordinateur du projet EAGLE-Côte d’Ivoire.

Moussa Ouédraogo est désormais aux mains de la justice. Cette nouvelle arrestation vient donc s’ajouter à celles réalisées entre le18 et le 21 janvier 2018. Durant cette période, Tran Van Tu et cinq autres de ses complices avaient été arrêtés lors de l’opération ‘Stop à l’ivoire’ à Abidjan. En plus des 469 kg d’ivoire et 578 kg d’écailles de pangolin en leur possession, ces individus avaient également des armes de poing. Ils ont été transférés à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) où leur dossier est en cours d’instruction.

SUY Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

cinq + 9 =