L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Fuite du cajou ivoirien vers les pays voisins

0

La Côte d’Ivoire, leader mondial du cajou est victime d’une fuite de son produit vers les pays voisins comme le cacao. Cette situation constitue une menace sur la filière.

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de noix de cajou dénonce la contrebande de sa production vers les pays voisins, notamment le Ghana. La situation a été largement exposée vendredi à l’ouverture de la campagne 2020. Adama Coulibaly, le directeur du Conseil coton-anacarde (CCA), qui gère la filière, a confirmé qu’une « bonne partie de la production passe par les frontières ».

« Ces deux dernières années, le phénomène de la fuite de la production a pris de l’ampleur et commence à menacer la filière », a souligné le directeur du CCA qui estime entre 150.000 et 200.000 tonnes la production perdue chaque année. Preuve de cette activité illégale et contre-productive pour la Côte d’Ivoire, la campagne 2018/2019 de cajou s’est soldée par une production de 634.000 tonnes, contre 761.000 précédemment. On observe donc une baisse de 17%.

La baisse de la production la plus importante a été signalée dans la région du Gontouno. L’importante zone de production proche de la frontière du Ghana, a vu sa production chuter de 136.000 à 17.000 tonnes en moins de cinq ans. La proximité avec le Ghana en fait une zone de fuite intense du cajou ivoirien. Le ministre de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani précise que face à cette activité illégale qui met en péril toute la filière, le gouvernement veut chasser « ces commerçants véreux qui travaillent contre l’intérêt du pays ».

La fuite du cajou ivoirien représente un manque à gagner annuel de plus 17 milliards de F CFA de recettes fiscales. Face à cette situation, la Côte d’Ivoire annonce la mise en place d’une « stratégie de lutte contre ces personnes mafieuses devant aboutir jusqu’au retrait de leurs agréments d’exportateur » a martelé le ministre de l’agriculture.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un × un =