L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Jeu de chaise au sein du gouvernement

0

Un remaniement ministériel était attendu mercredi après-midi autour de 16 h. Les indiscrétions faisant état d’un chamboulement total se sont avérées fausses puisque le nouveau gouvernement ivoirien n’a pas vraiment changé de l’ancien.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a nommé un nouveau gouvernement toujours dominé par sa formation politique à quelques mois de la présidentielle de 2020. Ce nouveau gouvernement est marqué par la création d’un ministère de la Sécurité et de la protection civile et un autre dédié à la promotion de la riziculture. La nouvelle équipe gouvernementale comprend 41 ministres contre 36 dans le précédent gouvernement et sept secrétaires d’Etat contre cinq.

Parmi les nouvelles entrées figure celle du général Vagondo Diomandé, ex-chef d’état-major particulier de la présidence ivoirienne, occupe désormais le nouveau ministère de la Sécurité et de la protection civile. Le ministère de l’Économie change de titulaire : Adama Coulibaly devient le nouveau ministre de l’Économie, en remplacement d’Adama Koné, nommé ministre auprès de la présidence de la République chargé des Affaires économiques et financières. Mamadou Sangafowa Coulibaly, ministre de l’Agriculture pendant une dizaine d’années quitte son poste, remplacé par Kobenan Kouassi Adjoumani, auparavant ministre des Ressources animales et halieutiques. Le tout nouveau ministère de la Promotion de la Riziculture sera dirigé par Gaoussou Touré.

Ce remaniement intervient en plein débat sur la nouvelle commission électorale de Côte d’Ivoire, censée organiser la présidentielle de 2020. Plusieurs partis et coalitions d’opposition refusent toujours d’accepter le schéma de la composition de l’organe proposé par le pouvoir.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

onze + sept =