L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La 5G est-elle une technologie si dangereuse pour l’homme ?

0

La révolution vers la connectivité 5G est très attendue par les utilisateurs du monde entier avec des tests déjà réussis dans plusieurs pays. Bien qu’elle soit jugée sûre par les scientifiques, elle sera soumise à des règles plus strictes en matière de radiation électromagnétique.

Sur le spectre des ondes électromagnétiques, la 5G exploitera des fréquences situées dans la bande des 250 MHz à 3,5 GHz. Il s’agit d’une série de fréquences utilisée par votre récepteur radio ou votre four à micro-onde à votre domicile. Cependant, les téléphones 5G seront soumis à des limites de radiation assez strictes bien que la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP) – organisme de normalisation à l’origine des nouvelles règles sur les ondes électromagnétiques – affirme qu’il n’y a aucune preuve que les réseaux mobiles causent le cancer ou d’autres maladies. L’ICNIRP est une commission scientifique indépendante mise en place par l’Association internationale de radioprotection (IRPA) pour promouvoir la protection contre les rayonnements non ionisants (RNI) dans l’intérêt de la population et de l’environnement.

Le débat scientifique

L’organisme a passé plusieurs années à examiner la littérature scientifique sur les effets de l’exposition des organismes vivants aux champs électromagnétiques. Elle affirme que les nouvelles lignes directrices assureront une meilleure protection pour les futures technologies 5G qui utilisent des fréquences élevées. C’est la première fois depuis 1998 que les lignes directrices sur la protection de l’homme contre les rayonnements des réseaux téléphoniques, wi-fi et Bluetooth ont été mises à jour.

Les règles n’imposent pas de nouvelles limites aux mâts de téléphone 5G – qui seront plutôt bas – mais concernent plutôt les téléphones eux-mêmes. Elles imposent ce que l’on appelle des « limites plus conservatrices » pour le rayonnement des combinés lorsqu’ils se connectent à des réseaux 5G de plus haute fréquence. Les changements portent sur les fréquences supérieures à 6 GHz. L’avantage est qu’elles peuvent fournir des vitesses de connectivité internet très élevées, mais seulement sur de courtes distances.

Internet passe en mode 5G en 2020

La 5G va nécessiter plus d’antenne relais (photo CC)

Les règles prévoient un « niveau de protection légèrement plus élevé que les lignes directrices actuelles » précise Dr Eric van Rongen, président de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP). Le groupe GSMA a déclaré que les téléphones 5G actuels ne seraient pas affectés car ils sont déjà dans les limites des nouvelles normes. Les leaders de l’industrie de la téléphonie mobile précisent que les nouveaux téléphones sont déjà conçus en tenant compte des directives plus strictes. Le Groupe GSMA, rassemble près de 800 opérateurs avec plus de 250 sociétés appartenant à l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d’équipement, des sociétés internet et des organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes.

La 5G nocive pour l’homme ?

L’analyse des preuves scientifiques par l’ICNIRP a permis à l’organisme de conclure qu’à part un certain réchauffement des tissus du corps humain, il n’y avait pas de preuve de maladie ou de dommage sur le long terme. « Nous avons également examiné tous les autres types d’effets, par exemple si les ondes radio pouvaient entraîner le développement d’un cancer dans le corps humain », a déclaré M. van Rongen. « Nous estimons que les preuves scientifiques ne sont pas suffisantes pour conclure à l’existence d’un tel effet ».

La GSMA s’est félicitée de cette annonce. « Vingt ans de recherche devraient rassurer les gens sur le fait que leurs appareils mobiles ou leurs antennes 5G ne présentent aucun risque établi pour la santé », a déclaré John Giusti, le directeur de la réglementation à la GSMA qui espère que « les lignes directrices actualisées contribueront » à rassurer les consommateurs et les ONG qui exigeaient des règles plus strictes pour encadrer le déploiement de la 5G.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

3 × 5 =