L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La CNCE devient la Banque populaire de Côte d’Ivoire

0

Grâce à un apport de 53 milliards de f CFA, la Caisse nationale des caisses d’épargne (CNCE, publique) devient la Banque populaire de Côte d’Ivoire.

La Caisse nationale des caisses d’épargne (CNCE) qui était sous administration provisoire depuis trois ans, est devenue la ‘Banque populaire de Côte d’Ivoire’, après avoir bénéficié de 53 milliards de f CFA d’apport de capital. « La CNCE s’appelle désormais ‘la Banque populaire de Côte d’Ivoire’ », a déclaré son Directeur général, Issa Fadiga, lors d’une conférence de presse mardi. Née d’une transformation de la Caisse d’épargne et des chèques postaux en établissement financier en 2004, la CNCE avait été mise sous administration provisoire en 2015 en raison d’une « mauvaise gestion ».

Le gouvernement avait adopté en 2017 un « plan de restructuration et de recapitalisation » qui a permis cette injection de 53 milliards de f CFA par l’Etat et la cession d’immobilisations. Outre les classes populaires, la nouvelle banque veut cibler comme clientèle les PME qui représentent 80% du tissu économique en Côte d’Ivoire et 20% du PIB. La Banque populaire compte actuellement 302.000 clients et emploie plus de 500 personnes déployées dans 73 agences. La banque présente un total-dépôt de 110 milliards de francs CFA à fin septembre 2019 pour un total de crédits mis en place de 55 milliards de francs CFA mis entre 2018 et 2019.

Traoré Bakhary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatre × deux =