L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La Côte d’Ivoire aura sa CAN en 2023

0

Après le retrait de la CAN 2021 au Cameroun, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé de chambouler la programmation de la compétition continentale sur les prochaines années.

La Coupe d’Afrique des nations 2021 n’aurait pas lieu au Cameroun. Une tristesse nouvelle pour le pays qui a tenté jusqu’au dernier moment de convaincre la CAF de lui attribuer l’un des évènements sportifs les plus suivi du continent. Le pays ne semble pas prêt pour accueillir la CAN dans sa nouvelle formule a indiqué le président de la CAF, Ahmad Ahmad, sur Afrique Média TV, ce 3 décembre 2018.

« Nous avons pris cette décision de décaler, car nous avons vu que la Côte d’Ivoire aussi n’est pas prête pour 2021, a assuré le Malgache. Pour faire les choses de manières plus humaines, décalons toutes les CAN et donnons plus de chances et plus de temps au Cameroun pour qu’il réalise les infrastructures. On va les accompagner de près pour éviter que ça n’aille pas » souligne Ahmad Ahmad.

Cette décision semble avoir eu automatiquement des répercutions au-delà du Cameroun dessaisi de ‘sa’ CAN. Le Comité exécutif de la CAF estime après sa réunion du 30 novembre 2018 à Accra que les Camerounais seront prêts en 2021 et la Côte d’Ivoire en 2023. Colère à Abidjan, la Côte d’Ivoire dit avoir investi des sommes importantes pour se préparer à accueillir la compétition en 2021. 200 milliards de francs CFA ont été dépensés pour réaliser les infrastructures sportives ainsi que les infrastructures d’hébergements de l’ensemble des sportifs qui viendront pour la CAN 2021 en Côte d’Ivoire précise Paulin Danho, le ministre ivoirien des Sports.

Colère à Yaoundé, colère à Abidjan et de nombreuses questions en Guinée, Conakry devait accueillir la CAN 2023 mais à l’allure où vont les choses plus personne ne sait ce que la CAF veut ! En attendant, la CAN 2021 cherche toujours preneur ; l’Afrique du Sud et le Maroc sont des candidats sérieux en solo à moins que la CAF ne décide de sauver ‘sa’ CAN en optant pour une co-organisation avec deux pays.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 × cinq =