L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La Côte d’Ivoire demande la restitution de 148 objets d’art à la France

0

Alors que la collection d’œuvre d’art ivoirienne en France s’élève à 4.000 pièces, la Côte d’Ivoire a fait une demande de restitution portant pour le moment sur 148 objets d’art.

L’annonce de cette démarche visant à entrer en possession de ces œuvres a été faite mercredi par le ministre de la culture Maurice Bandaman lors d’une conférence de presse. Le ministre ivoirien était accompagné d’un représentant du service de l’action culturelle française et a souligné que les réunions avec la partie française avaient donné lieu à des « relations non-conflictuelles ».

« Nous avons adressé une liste de 148 objets. En 2019, tout ou une partie sera restitué », a affirmé le ministre, brandissant une liste. Il s’est cependant abstenu de révéler le contenu exact de ladite liste estimant qu’elle demeure confidentielle. Maurice Bandaman a toutefois confirmé que le Djidji Ayokwe, le célèbre tambour parleur Ebrié actuellement au musée du Quai Branly à Paris faisait partie des objets demandés. Le ministre de la culture a rappelé la valeur historique de ce tambour. Selon lui, il a été arraché et confisqué par la France car sa « voix » permettait « la mobilisation du peuple Akan » contre les troupes coloniales.

Lors de son intervention, Maurice Bandaman a souligné qu’il « faut créer un écosystème pour accueillir ces œuvres » notamment par la construction d’un « musée d’envergure internationale ». Il s’agit d’un projet qui verra le jour en 2022-2023 dans la commune de Treichville à Abidjan. A ce projet principal s’ajoute la construction de 12 centres culturels – comprenant des musées – à travers le pays. Ce projet d’édifice de revalorisation de l’art s’impose à la Côte d’Ivoire il faudra de l’espace pour accueillir les œuvres que le pays veut réclamer à la France et potentiellement à d’autres pays.

« Au moins 50 musée dans le monde détiennent des œuvres ivoiriennes et cette liste ne comprend pas les collections privées », a souligné le ministre Maurice Bandaman.

En effet, des dizaines de milliers d’œuvres ivoiriennes sont exposées dans des musées à l’étranger dont plus de 4.000 au Quai Branly ou au Met à New York, plus de 3.000 au musée Rietberg (Suisse) ou de Cleveland (USA). « Si on avait 1.000 ou 2.000 pièces, on ne saurait où les mettre. Il faut être réaliste » a cependant estimé le ministre qui ne s’inscrit par dans une logique de retour massif des œuvres d’art dans les prochains mois.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix-huit − un =