L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La Côte d’Ivoire séduit les belges

0

La cérémonie officielle d’ouverture de la mission économique belge en Côte d’Ivoire a eu lieu ce 23 octobre 2017 au Sofitel hôtel ivoire.

« L’activité économique en Côte d’Ivoire est prometteuses malgré la chute du cacao. Avec une croissance projetée de 8,3% en 2017 les perspectives à moyens termes demeurent bonnes car la croissance continuera a être soutenue avec une projection moyenne de 8% sur la période 2017-2019 » a déclaré Kaba Nialé Ministre du plan et du développement de Côte d’Ivoire à ses hôtes lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la mission économique belge. Et de préciser que « la confiance des investisseurs et des partenaires techniques et financiers pour l’économie ivoirienne procurent de bonne perspectives ».

L’émergence d’une classe moyenne locale avec accès aux biens de consommation qui devrait s’étoffer au fur et à mesure, L’amélioration de l’environnement des affaires avec la dématérialisation des statuts administratifs, sa place de leader au sein de la communauté économique de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) avec 36% du PIB de cette région de 320 consommateurs sont entre autre les atouts que la Cote d’Ivoire a présenté a ses hôtes belges.

Les relations entre la Côte d’Ivoire et la Belgique existe depuis 1961 .De 2014 à 2016 les investissements directs belges en Côte d’ivoire sont chiffres a 6,35 milliards de Fcfa soit 9 millions d’euro. La Belgique également a annulé la dette de la Côte d’Ivoire qui s’élevait à 133 milliards de FCFA soit 202,7 millions d’euros le 2 octobre 2012. Sur le plan commercial les échanges entre ces deux pays sont passés de 298 milliards de fcfa en 2012 à 514 milliards en 2016 soit une hausse globale de 112% en quatre années. Pour Kablan Duncan cette grande mission économique belge « va donner le signal d’un nouveau départ et même l’accélération de la coopération ivoiro-belges ».

Du côté belge, les entrepreneurs sont satisfaits. « Ce qui nous intéresse et ce pourquoi nous sommes là, c’est de conforter notre relation avec les grands acteurs qui sont Côte d’ivoire énergie et le BNETD qui sont en fait deux de nos partenaires avec lesquels nous allons signer d’ici mercredi un accord de coopération » a déclaré Charlemagne Danoh manager marketing à Tractebel à Eburnie Today. Son entreprise intervient dans trois secteurs majeurs qui sont les énergies, les transports, les infrastructures et l’eau.

Pareil pour Bert Van Trimpont qui lui a déjà constaté un bon potentiel en Côte d’Ivoire mais aussi un esprit de croissance « nous cherchons des partenaires dans le domaine de l’énergie pour essayer de développer de nouveaux projets pour aider la Cote d’ivoire a se développer dans le secteur de l’énergie ». Quant à Fama Touré président de la chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) qui a décelé un engouement chez la délégation belge qui pourrait profiter aux deux parties. « Aujourd’hui les gens ont découvert qu’il a de nombreuses potentialités en Côte d’Ivoire. Nos entreprises ont besoin de partenaires dans un sens gagnant- gagnant pas un partenariat ou nous avons toujours la main tendue ».

La Belgique est le deuxième partenaire européen de la Cote d’Ivoire. C’est Une délégation composée 134 entreprises dont 200 personnes avec a sa tête la princesse Astrid de Belgique qui séjournera bords de la lagune Ebrié du 22 au 26 octobre afin de renforcer les relations d’affaire entre les deux pays.

Raïssa Yao

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.