L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La Côte d’Ivoire vers un registre national des personnes physiques (RNPP)

0

Le président Alassane Ouattara est devenu le premier habitant de Côte d’Ivoire à se faire enregistrer pour l’obtention d’un numéro national d’identité. Ses données biométriques ont été confinées dans le Registre national des personnes physiques (RNPP).

Le président ivoirien s’est plié au jeu, donnant ses empreintes et posant pour la photographie devant une opératrice utilisant une des 2.500 machines qui seront disséminées sur l’ensemble du territoire ivoirien. Selon le gouvernement ivoirien l’objectif du RNPP est de « mettre fin aux fraudes sur l’identité » mais aussi de faciliter « la gouvernance administrative grâce à l’existence d’une base centrale facilitant l’obtention des documents administratifs aux usagers, la mise à disposition en temps réel des données sociodémographiques et une meilleure politique de sécurité nationale grâce à la traçabilité des personnes », selon le dossier de presse transmis à la presse.

Le RNPP sera aussi un outil qui permettra aux ivoiriens de gagner du temps dans l’accomplissent, de tous les actes de la vie comme les frais d’inscription scolaire et universitaire, l’ouverture d’un compte bancaire, les actes de mariage ou d’autre procédure administratives encore lourdes à gérer. Ce registre devrait aussi mettre fin aux opérations récurrentes de recensement, puisque les nouveaux-nés seront enregistrés au fur et à mesure. En 2011, on estimait à 4 millions les personnes non déclarées à l’Etat civil et un taux d’enregistrement des naissances de seulement 45%.

Le RNPP doit aussi permettre de lutter contre les fraudes électorales. Mais le gouvernement ne donne pas plus de précision sur le Numéro national d’identité (NNI). Certains ivoiriens semblent déjà perplexe à l’idée d’un second numéro quand ceux-ci possède déjà un numéro d’identité figurant sur la CNI, la carte nationale d’identité ivoirienne. A l’approche des élections de 2020, certains y voit déjà une manière de contourner les critiques de l’opposition sur le phénomène de distribution de cartes d’identité aux étrangers en vue de les utiliser comme du bétail électoral.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 × 5 =