L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La fondation Friedrich Nauman s’engage pour l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire

0

La fondation Friedrich Nauman a organisé à son siège dans la commune de Cocody le 23 mars dernier un atelier de renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs. L’objectif de la fondation est de donner des outils concrets aux jeunes entrepreneurs afin de développer leur entreprise.

L’entrepreneuriat n’est pas de la théorie.  Elle n’est pas n’ont plus une alternative au chômage.

« C’est d’abord un problème de vision et de passion. C’est vrai que c’est devenu un effet de mode lorsqu’on parle d’entrepreneuriat. On ne devient pas entrepreneur par défaut parce qu’il n’y a pas de travail. Il faut le faire par passion c’est un métier. Tout le monde ne sera pas entrepreneur. Après il faut montrer qu’on est passionné » a indiqué Patricia Zoundi, CEO de Quickcash et coach a cette formation.

Et de préciser qu’en entrepreneuriat il n’y a pas d’échec car l’échec est une autre forme d’apprentissage.

Définir la vision, la mission, la position stratégique, le business modèle d’entreprise, la gestion des équipes, les opérations, la levée des fonds, le financement la concurrence et le positionnement ; voici entre autres les thèmes qui ont meublé cet atelier.

Selon Magloire N’Dehi chargé de programmes et de communication de la Fondation « cette formation pour jeunes entrepreneurs a pour objectif de leur donner les outils nécessaires pour bien développer leur entreprise. Malgré leur projet d’entreprise, et bien qu’ils aient déjà des entreprises souvent les projets ne sont pas bien élabores ».

Il a expliqué que les consultants sur place devraient les aider pour mieux élaborer leur projet de développement d’entreprise. « Nous avons souhaité qu’au sorti de cette formation les participants partent avec des documents concrets ».

« J’ai déjà défini les grandes lignes de mon entreprise mais j’ai besoin de plus d’information d’un point de vue stratégique en termes de modèle économique. J’ai besoin de savoir si le modèle économique que j’utilise en ce moment est bien adapté à l’activité que je mène » a mentionné Sandra Kouakou responsable de platine communication pour qui rencontrer des devanciers lors de cette formation est une innovation à laquelle elle pourrait en tirer profit.

Quant à Ibo Ibo, représentant du centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), il explique que son institution veut mieux s’investir dans l’encadrement des entrepreneurs.

« Jusque-là on s’est contenter te d’accompagner les starup ou eux même s’hébergeaient et faisaient l’assistance au niveau institutionnel mais à présent, passer à une autre étape d’où la création d’un centre ou toutes les commodités de création de facilitation de suivi et peut être même pour les levées de fond ».

La fondation friedrich Nuaman compte créer un écosystème, une plate-forme pour réunir les acteurs du monde des affaires notamment les startups, les incubateurs, les business angles et l’Etat afin de réfléchir ensemble sur les problèmes et préoccupation du secteur et comment chaque acteur peut apporter sa contribution.

La section de formation s’inscrit dans la nouvelle stratégie pour les 5 ans à venir de la fondation qui a ajouté le digital et l’entreprenariat en plus de ses anciennes thématiques que sont l’État de droit et les droits de l’homme. Etaient conviés à cette formations 34 jeunes entrepreneurs qui ont déjà une entreprise qui existe formellement.

Raïssa Yao

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 × quatre =