L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La POECI dévoile une application dédiée aux jeunes

0

La plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI), en partenariat avec l’ambassade de Grande-Bretagne en Côte d’Ivoire, a dévoilé ce lundi 11 mars 2019 lors d’une conférence de presse à son siège à Cocody, l’application web issue du concours de création d’applications web dénommé Hackathon 2019. Cette application vise à impliquer davantage les jeunes dans le processus électoral.

Après avoir fait le constat du faible taux de présence de jeune de 18 à 25 ans sur la liste électorale, la POECI a lancé le 15 janvier dernier un concours de création d’application web. L’objectif étant de mettre à la disposition de ces jeunes, un outil permettant de lever les freins à leur inscription sur la liste électorale. Ce concours s’est déroulé du 18 au 20 janvier. Cinq (05) équipes ont proposé des solutions et une seule a été retenue par les organisateurs.

L’application dénommé « GLôGlô » qui signifie « endroit, lieu, dans l’ergo ivoirien » selon Jean-Noël N’Guessan, responsable du groupe de développeur vainqueur du concours, permet d’avoir des informations allant de l’identification des lieux de vote à la géolocalisation des tribunaux et centres d’établissement des cartes nationales d’identité (CNI).

 « Il s’agit d’une cartographie citoyenne qui permet aux jeunes et aussi aux moins jeunes puisqu’elle est ouverte, d’avoir les solutions leur faciitant l’établissement des pièces administratives et ensuite l’inscription sur la liste électorale » précise Mlle Marina Ossé, membre de l’équipe vainqueur.

Concernant l’utilisation de l’application, elle souligne que « pour l’instant, elle n’est pas encore finalisée. Elle est à sa version beta et nous n’avons que la version téléphone. Mais elle est déjà disponible sur playstore pour téléchargement. La version téléchargeable sur ordinateur aura plus de fonctionnalité et nous ferons aussi les mises à jour à fur et à mesure que nous aurons les informations additionnelles ».

Afin de permettre aux personnes n’ayant pas de smartphone ou même la connexion internet de bénéficier des services, la version définitive de l’application prévoir l’envoi de messages écrits et vocaux dans plusieurs langues locales, d’informations au même titre que les services de téléphonie mobile.

Pour Bamba Sindou, coordonnateur général de la POECI, « cette application ne prétend pas être LA solution au problème d’inscription des jeunes sur la liste. Car, notre diagnostic a révélé deux (02) principaux facteurs à savoir que les jeunes sont déçus des responsables politiques et aussi qu’ils n’ont pas de documents administratifs pour pouvoir s’enrôler. Donc cette application est l’une des pistes de solution, une première étape ».

Une grande campagne de sensibilisation pour permettre à la population de s’approprier l’application est prévue et les localités de Bangolo, Sassandra et Mankono seront visées prioritairement parce que « ce sont les zones où il y a les plus faibles taux d’inscription des jeunes de 18 à 25 ans sur la liste électorale » a ajouté M. Bamba.

Cette application a été développé dans le cadre d’un projet financé par l’ambassade de la Grande-Bretagne en Côte d’Ivoire à hauteur de « deux-mille livre sterling l’équivalent d’un peu plus d’un million cinq cent mille. Le développement de ce genre d’outil coûte vraiment beaucoup d’argent et son maintien aussi. C’est pourquoi, nous allons poursuivre la recherche de financement pour l’améliorer et la faire vivre. L’ambassade de Grande-Bretagne est disposée à poursuivre son appui dans ce sens » a conclu le coordonnateur Sindou Bamba.

Traoré Bakary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

4 × 5 =