L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La sortie de la première promotion de l’université virtuelle prévue le 28 novembre

0

L’université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) va présenter le 28 novembre prochain sa première promotion. Elle se compose d’un millier d’étudiants, issus de cet établissement supérieur créé en 2015.

L’université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) a été créée pour désengorger le système universitaire et remédier aux grèves qui le secouent. Établissement public, l’UVCI « est le levier sur lequel le gouvernement s’appuie pour développer l’utilisation des TIC (Technologies de l’information et de la communication) dans l’enseignement d’une manière générale et pour récupérer plus d’étudiants sans diminuer la qualité » explique professeur Tiemonan Koné directeur général de l’UVCI.

« Aujourd’hui, avec la sortie de la première promotion de 830 étudiants en licence 3, le projet rentre dans une phase de maturité », a-t-il souligné, vantant les mérites « des étudiants formés pour le marché de l’emploi et capables de créer des entreprises numériques ».

A l’UVCI, les tableaux, les vidéos projecteurs, les power-points ont disparu pour faire place à l’ère de l’enseignement via internet. La qualité de l’enseignement est assurée par des tuteurs qui suivent des groupes d’étudiants en ligne. Vue comme une parade aux grèves intempestives qui secouent l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan (la plus grande du pays avec 60.000 étudiants), l’UVCI a connu des difficultés à sa création.

« Au début, cela a été très difficile. L’UVCI a été vue comme un dépotoir », « son modèle pédagogique d’enseignement en ligne était rejeté », a expliqué Oumou Dosso, directrice de la communication au ministère de l’Enseignement supérieur.

Quelque 6.000 étudiants suivent depuis trois ans des cours régulièrement et 2.500 frappent chaque année à la porte de l’université virtuelle, s’est-elle réjouie. En Côte d’Ivoire, première économie d’Afrique francophone, le nombre d’abonnés de la téléphonie mobile est passé de 30 millions à plus de 35 millions entre 2016 et 2018. Pendant cette période, le nombre d’abonnés à internet a grimpé de 10 millions à 15 millions, selon les chiffres de l’ARTCI (Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire), l’instance ivoirienne de régulation de la téléphonie.

Traoré Bakhary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

10 − sept =