L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La télévision NCI lancement officiellement ses programmes

0

NCI (Nouvelle chaîne ivoirienne) devient la première chaîne privée du paysage audiovisuel ivoirien. Elle a procédé à son lancement jeudi sur la télévision numérique terrestre (TNT).

Sept chaînes, dont trois publiques de la Radiotélévision ivoirienne (RTI), ont obtenu des concessions sur la TNT dont le lancement annoncé en 2019 a pris beaucoup de retard. La Haute autorité de la Communication audiovisuelle (HACA), chargée de mettre en chantier une libéralisation de l’audiovisuel, avait lancé en 2016 un appel d’offres pour dix télévisions privées sur le réseau TNT. « Environ 65% d’Ivoiriens recevront la TNT d’ici à la fin de l’année avec un objectif de 95 à 100% en 2020 » avait promis le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly en février…mais pour de nombreux ivoiriens, la promesse politique met du temps à se matérialiser.

En lançant ses programmes, NCI annonce les couleurs du projet de libéralisation de l’espace audiovisuel tant réclamé par les ivoiriens qui critiquent de plus en plus les chaînes nationales taxées d’être trop politisées. L’apparition des télévisions privées en Côte d’Ivoire mettra fin à un monopole de plus de 50 ans sur l’audiovisuel de la RTI. NCI sera aussi diffusée sur les bouquets Canal Plus et Star Times ainsi que sur la plateforme Orange.

« Nous sommes une chaîne généraliste avec du sang neuf visant toutes les catégories socioprofessionnelles. Nous allons proposer des émissions, des journaux télévisés ainsi que des séries et des films », indique Ismael Koné, directeur général de la chaîne.

NCI dispose selon son directeur général de 420m² de studios à Abidjan avec 150 employés. L’idée de la chaîne est de produire localement un nombre important d’émissions. L’actionnaire principal de la Nouvelle chaîne ivoirienne est Loïc Folloroux, le fils de Dominique Ouattara, première Dame de Côte d’Ivoire. D’ailleurs, de nombreux analystes de la scène médiatique et politique ivoirienne ont critiqué le fait que tous les détenteurs d’une licence d’exploitation d’un faisceau télé soit des proches du président Alassane Ouattara.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 − quinze =