L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Le FPI lance ‘l’opération inondation électorale’

0

Le Front populaire ivoirien (FPI) entend être une force politique incontournable lors des prochaines élections. Et pour y arriver, le parti du président Laurent Gbagbo a lancé lundi à Abidjan « l’opération inondation électorale ».

Le FPI pro-Gbagbo poursuit son changement de stratégie annoncé fin 2019, après avoir boycotté les élections depuis 2011 et la chute de Laurent Gbagbo puis son transfèrement à la Cour pénale internationale (CPI). Et sa nouvelle opération politique s’inscrit dans cette dynamique et vise à inciter les militants à s’inscrire massivement sur les listes en vue des prochaines élections présidentielle et législatives dans cinq mois.

« Le comité électoral du FPI met en mission 206 délégations à l’assaut de tout le territoire national et de la diaspora ivoirienne en vue de la sensibilisation et de la mobilisation des militants et des électeurs », explique le parti dans un communiqué dont Eburnie Today a eu copie. Ainsi du 5 au 7 juin, les dirigeants du parti seront sur le terrain pour inviter les militants à acquérir leurs documents administratifs – notamment de cartes d’identité – pour permettre leur inscription sur la liste électorale 2020.

Le 30 avril, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien président Henri Konan Bédié et le FPI pro-Gbagbo ont signé un « accord politique » en vue des élections présidentielle et législatives prévues fin octobre, sans toutefois parler d’alliance. Les deux partis avaient assuré fin décembre 2019 qu’ils présenteraient tous deux des candidats à la présidentielle. Le FPI et le PDCI n’ont pas encore choisi ceux qui iront la responsabilité d’affronter le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le candidat du RHDP et Guillaume Soro candidat du GPS, en exil en France face à plusieurs procédures judiciaires.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

9 + dix-sept =