L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Le gouvernement minimise l’expulsion de Kémi Séba

0

Le militant anticolonialiste français Kémi Séba, a été expulsé mardi soir de Côte  d’Ivoire. Officiellement cette décision est motivée par des risques de troubles.

« Il nous avait été rapporté des risques potentiels de troubles par rapport à une manifestation qu’il comptait organiser sur le territoire d’Abidjan » a indiqué le porte-parole du gouvernement Sidi Tiemoko Touré lors du traditionnel point de presse à l’issu du conseil des ministres. Kémi Seba, qui était arrivé le 23 mars à Abidjan, devait animer dimanche un meeting de son association ‘Urgence Panafricaine’ à Yopougon, quartier populaire du nord d’Abidjan.

« C’est pour cela qu’on lui a simplement demandé de retourner chez lui pour éviter des troubles à l’ordre public. C’est juste une mesure de prévention », a expliqué Sidi Tiemoko Touré. Kémi Séba, plusieurs fois condamné en France pour incitation à la haine raciale, avait été expulsé en septembre 2018 du Sénégal où il résidait, vers la France pour avoir brûlé publiquement un billet de 5.000 francs CFA. Il milite notamment pour la sortie des pays africains du CFA, qui est pour lui un instrument du néo-colonialisme.

« Tous les jours nos différents services font retourner des individus pour différentes raisons. On leur demande de retourner dans leur pays », a conclu le porte-parole du gouvernement, minimisant cette décision amplement relayée par les réseaux sociaux.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 − 3 =