L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Le Rwanda va expérimenter un ARV injectable contre le VIH

0

Au cours des prochaines années, les patients séropositifs sous ARV n’auront plus besoin de prendre des médicaments au quotidien. Au Rwanda une injection ARV sera disponible si les essaies clinique sont concluant selon le ministère Rwandais de la Santé.

L’information relayée par le New Times du Rwanda indique que le pays est l’un de ceux qui sont engagés dans l’essai clinique d’un ARV injectable. Selon Dr Sabin Nsanzimana, directeur général du Centre biomédical du Rwanda (RBC), il s’agit d’un moyen de traitement plus efficace, durable et moins contraignant pour les patients. Contrairement aux comprimés ARV quotidiens pris par les patients séropositifs, l’injection dure 8 semaines.

Il s’agit de l’une des avancées scientifiques notables et de l’une des stratégies de lutte contre le VIH innovante qui seront à l’ordre du jour de la 20ème Conférence internationale sur les maladies sexuellement transmissibles du SIDA en Afrique (ICASA) qui doit se tenir à Kigali du 1er au 7 décembre. Les détails sur l’ARV injectable n’ont pas encore été rendus publics, mais Dr Sabin Nsanzimana indique que « différentes phases d’essai auront lieu, dont une phase spécifique sur l’essai de l’injection de 8 semaines ».

Plus de 10.000 personnes de 150 pays se réuniront à Kigali pour discuter des meilleurs moyens de répondre à l’épidémie de VIH en Afrique. La conférence a lieu tous les deux ans en Afrique et le Rwanda a été choisi pour l’abriter en raison bons résultats enregistré par le pays dans le domaine sanitaire et au niveau de son programme de lutte contre le VIH-SIDA.

L’Afrique compte l’une des plus importantes populations vivant avec le VIH au monde. L’ICASA 2019 intégrera également des discussions sur les infections émergentes telles que l’hépatite et l’Ebola, qui affectent de façon inquiétante le continent. Durant cette rencontre, les chercheurs du monde entier partageront leurs découvertes sur le VIH, tireront des enseignements de leurs expériences respectives et développeront de nouveaux modèles pour les stratégies de lutte contre la maladie.

L’ICASA 2019 à Kigali servira de plate-forme pour faire le point sur les défis de l’ONUSIDA dans le monde. Un point sera fait sur la stratégie 90-90-90, un objectif de traitement ambitieux pour aider à mettre fin à l’épidémie du SIDA d’ici 2030 et ouvrir la voie à une innovation nouvelle et efficace pour une génération sans SIDA en Afrique.

Traoré Bkhary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 × un =