L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Les élections locales annulées dans deux communes

0

La Cour suprême de Côte d’Ivoire a confirmé vendredi l’annulation des élections locales dans deux communes et deux régions selon un verdict rendu vendredi 23 novembre.

103 requêtes concernant 60 municipalités et 14 régions avaient été déposées devant la Cour suprême depuis la proclamation des résultats des élections locales du 13 octobre dernier. La chambre administrative de la Cour suprême a statué sur 43 requêtes et a décidé d’annuler le scrutin dans les communes de Port Bouët (Abidjan-Sud) et dans la localité de Lakota, dans le sud-ouest du pays.

Elections locales : 5 morts enregistrés lors des violences

Le maire sortant de la localité de Lakota, Samy Merhy se félicite de cette décision ; lui dont la ville a connu des violences électorales qui ont fait un mort le jour du vote. Sont aussi annulées, les régionales dans les régions du Lôh-Djiboua (sud-ouest) et du Guémon (ouest). Selon la décision de la Cour, les élections seront reprises dans trois mois.

Élections locales : entre incidents et doute sur la crédibilité du scrutin

La Cour suprême a rejeté la requête en annulation du scrutin dans le quartier populaire d’Abobo. Le recours avait été introduit par le candidat indépendant Tehfour Koné. Le ministre ivoirien de la Défense Ahmed Bakayoko est donc définitivement vainqueur dans la commune la plus peuplée d’Abidjan. La prochaine audience de la Cour suprême est prévue pour le 30 novembre.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

seize − 15 =