L'actualité ivoirienne sans coloration politique

L’OIREN renouvelle ses instances dirigeantes

0

L’OIREN, plateforme de la société civile ivoirienne spécialisée sur les questions environnementales, a désigné ses nouveaux dirigeants au cours de son assemblée générale ce mardi 8 août 2017.

L’Observatoire ivoirien pour la gestion durable des ressources naturelles (OIREN) a procédé au renouvellement de ses instances dirigeantes à l’occasion de son Assemblée générale qui s’est tenue ce mardi 8 août 2017 au CERAO à Cocody. Doumbia Youssouf, candidat unique à ce poste, a été élu président de cette plateforme de la société civile. Il succède à Dr Mathieu Egnankou Wadja, qui était le porte-parole de L’OIREN. Le président de l’ONG SOS Forêts, Dr Egnankou, a toutefois indiqué qu’il se met à disposition de la plateforme pour sa bonne marche.

Coulibaly Ibrahima, président de l’ONG SOS Jeunesse, a également été élu commissaire aux comptes et Oumou Bangoura, de l’ONG Club Union Africaine, a été élue commissaire aux comptes adjointe. Le nouveau président de l’OIREN a aussitôt dévoilé ses chantiers. Il se donne deux semaines pour former son bureau et désigner les représentants de la société civile dans le processus FLEGT et le mécanisme REDD+.

Et ce, précise-t-il, après une large consultation afin de désigner les personnes qu’il faut à la place qu’il faut. L’Assemblée générale a également mandaté le nouvel élu pour parfaire le draft de statuts et règlement intérieur proposé.

« Dans 15 jours, tous les représentants et tout le bureau sera constitué, au même titre que l’amélioration du draft de statuts et règlement intérieur », a indiqué Doumbia Youssouf, par ailleurs directeur exécutif de UFEMCI.

Son objectif est de proposer une stratégie efficace pour relever les défis qui attendent la société civile au niveau du FLEGT et de la REDD, de la défense de l’environnement, de la protection des forêts et de la biodiversité, de la lutte contre les changements climatiques…

« Autant de questions qui demandent une stratégie claire et l’engagement de tous. Toutes les décisions, toutes les réflexions doivent être faites de façon participative », promet Doumbia Youssouf, le président de l’OIREN.

Anderson Diédri

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.