L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Manifestations sporadiques contre le 3ème mandat d’Alassane Ouattara

0

La Côte d’Ivoire est en proie à des protestations jeudi suite à la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat. Ces mouvements de protestation ont eu lieu après l’appel de l’opposition à manifester.

A Abidjan et dans plusieurs autres localités du pays, la police a tiré des gaz lacrymogènes sur les partisans de l’opposition qui protestaient contre la décision du président Alassane Ouattara de se présenter pour un troisième mandat. Les manifestants ont défié l’interdiction de manifester, érigeant des barricades et brûlant des pneus dans la capitale commerciale Abidjan et ailleurs.

Au moins deux personnes auraient été tuées lors des affrontements de mercredi entre l’opposition et les partisans du parti au pouvoir. M. Ouattara a décidé de se représenter après la mort inattendue, le mois dernier, du successeur désigné de son parti, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Les autorités ont annoncé mercredi soir l’interdiction de ces manifestations, dans un communiqué du ministre ivoirien de l’Administration du territoire, Sidiki Diakité, lu à la télévision publique. Malgré cette interdiction, plusieurs manifestants sont descendus dans les rues jeudi pour protester contre la candidature à un troisième mandat du président Alassane Ouattara.

Le président Alassane Ouattara, 78 ans, élu en 2010 puis réélu en 2015, a annoncé qu’il allait se présenter à la présidentielle du 31 octobre pour un troisième mandat, ce dont l’opposition lui conteste le droit. L’ex-président Henri Konan Bédié a déclaré récemment qu’une candidature de M. Ouattara « serait illégale ». Agé de 86 ans, il est lui-même le candidat désigné du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, principale formation d’opposition).

La rédaction

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

onze + cinq =