L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Migrants irréguliers : le nombre d’ivoiriens a-t-il baissé ?

0

L’assistant de programmes à la fondation Friedrich Naumann pour la liberté a déclaré que le nombre de migrants irréguliers d’origine ivoirienne a baissé. Eburnie Today a vérifié cette affirmation.

L’assistant de programmes à la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté Magloire N’Dehi a affirmé lors d’une conférence de presse le 14 novembre 2017 que la Côte d’Ivoire est passée de la première à la 4ème place des pays pourvoyeurs de migrants qui arrivent de manière clandestine en Europe. Il ajoute qu’il y a une baisse des départs irréguliers.

« La Cote d’Ivoire n’est plus le premier pays de provenance des migrants en situation irrégulière en Europe. Certains disent qu’il n’y a pas d’impact. Si, il y a un impact. La Côte d’Ivoire était le premier pays dont les ressortissants partaient nombreux de manière clandestine mais nous occupons aujourd’hui la 4ème place, il y a une baisse » a-t-il fait valoir.

Interrogé, Magloire N’Dehi a assuré : « Sur deux intervalles, ça a baissé. Certains pays comme le Nigéria, la Gambie… sont devant nous [la Côte d’Ivoire] maintenant. Donc il y a une baisse ».

Quelle est l’évolution de la situation des migrants clandestins en Côte d’Ivoire ?

Selon un rapport publié par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’agence spécialisée des Nations Unies en charge de la migration, 387 739 migrants (dont 363 401 par la mer) sont arrivés en Europe entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016 dans plusieurs pays : Bulgarie (15 962), Espagne (13 246), Chypre (189), Grèce (176 906) et l’Italie (181 436).

Concernant l’Italie, qui a accueilli 181 436 migrants en 2016 arrivés essentiellement par la méditerranée, c’est la principale destination des migrants en provenance des pays africains. Les statistiques par nationalités montrent que le Nigéria (20,7%) arrive en tête, suivi de l’Erythrée (11,4%), de la Guinée (7,4%), de la Côte d’Ivoire (6,8%) soit 12 396 migrants, de la Gambie (6,6%), du Sénégal (5,7%), du Mali (5,5%), du Soudan (5,1%), du Bangladesh (4,5%) et de la Somalie (4,0%). Les personnes, dont les nationalités n’ont pu être identifiées, représentent 22,3% du total des migrants arrivés en Italie en 2016.

Répartition des migrants par nationalité arrivés en Italie du 1er janvier au 31 décembre 2016 (Données : OIM – Graphique : Eburnie Today)

Une autre publication de l’OIM montre que 12 381 migrants et réfugiés (dont 9 448 en Italie, 1 933 en Grèce et 1 000 en Espagne) sont entrés en Europe par la mer du 1er janvier au 15 février 2017. Sur cette période, la Côte d’Ivoire arrive en tête des pays pourvoyeurs de migrants avec des arrivées essentiellement en Italie.

« Le ministère italien de l’intérieur a publié des données sur les principales nationalités des migrants irréguliers arrivant par la mer en janvier (voir tableau ci-dessous). Parmi les principaux pays d’origine, tous sauf deux – l’Irak et le Bangladesh – sont en Afrique, et tous sauf un – le Maroc – sont comme subsahariens. Avec 839 arrivées recensées, la Côte d’Ivoire est le principal pays d’origine, suivie de la Guinée (796), du Nigéria (483), du Sénégal (431), de la Gambie (359) et du Mali (282). Le Maroc (257), le Bangladesh (224), l’Irak (131) et le Cameroun (117) sont entrés dans le classement au profit de l’Ethiopie, de l’Erythrée, de la Somalie et du Soudan », écrit l’OIM.

Selon les données fournies par le ministère italien de l’intérieur, la Côte d’Ivoire est retombée à la 3ème place avec 1 645 migrants enregistrés au 28 février 2017, puis à la 4ème place avec 2 453 migrants au 31 mars 2017, derrière la Guinée (3 100), le Nigéria (3 014) et le Bangladesh (2 739). La Côte d’Ivoire a stagné dans le peloton de tête des pays d’origine des migrants irréguliers jusqu’à fin septembre 2017 où le nombre de candidats à l’immigration est passé à 8 567.

Y-a-t-il une baisse de migrants ivoiriens ?

Au 31 octobre 2017, les autorités italiennes ont enregistré 8 938 migrants en provenance de la Côte d’Ivoire, plaçant le pays à nouveau à la 3ème place derrière le Nigéria (17 462) et la Guinée (9 361). Ce chiffre a baissé comparé à celui enregistré entre janvier et octobre 2016 qui était de 10 502 migrants. C’est une chute de 1 564 migrants arrivés de manière irrégulière en Europe.  D’après l’OIM, au 12 novembre 2017, 157 020 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer. Environ 75% sont arrivés en Italie et le reste est réparti entre la Grèce, Chypre et l’Espagne.

Arrivées par la mer en Italie

Comparaison janvier – septembre 2017/2016

(Source : Ministère italien de l’intérieur)

Pays d’origine Nombre de migrants par année
2016 2017
Nigéria 17.100 27.172
Guinée 9.217 8.713
Bangladesh 8.870 5.818
Côte d’Ivoire 8.753 8.715
Mali 6.461 7.052
Erythrée 5.711 15.648
Gambie 5.649 8.745
Sénégal 5.616 6.885
Soudan 5.569 8.550
Maroc 5.193 2.323
Ghana 3.719 4.099
Tous les pays d’origine 105.418 132.043

Les informations de l’OIM à Rome communiquées le lundi 13 novembre par le ministère italien de l’intérieur, indiquent que 114 606 migrants ont débarqué en Italie, soit une baisse de 30,5 pour cent par rapport aux 164 872 arrivées recensées en Italie à la même période l’an dernier. Sur ce chiffre de 114 606 migrants, on enregistre 8 715 ivoiriens à fin septembre 2017 contre 8 735 l’année dernière à la même période. Soit une légère baisse de 38 migrants à cette date. La Côte d’Ivoire se retrouve à la 4ème place derrière le Nigéria (17 100), la Guinée (9 217) et le Bangladesh (8 870). Ce chiffre s’établit à 9 324 (8% des migrants) au 5 décembre 2017 et le pays conserve la 3ème place dans le classement.

En conclusion, on observe que 8 715 migrants en provenance de la Côte d’Ivoire ont été enregistrés à fin septembre 2017 contre 8 735 l’année dernière à la même période, selon les statistiques de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). C’est une légère baisse de 38 migrants à cette date. La Côte d’Ivoire est à la 4ème place dans ce classement derrière le Nigéria (17 100), la Guinée (9 217) et le Bangladesh (8 870).

Mais au 31 octobre 2017, le ministère italien de l’intérieur a enregistré 8 938 migrants en provenance de la Côte d’Ivoire, plaçant le pays à la 3ème place derrière le Nigéria (17 462) et la Guinée (9 361). Ce chiffre a baissé comparé à celui enregistré entre janvier et octobre 2016 qui était de 10 502 migrants. C’est une chute de 1 564 migrants.

Donc l’affirmation selon laquelle la Cote d’Ivoire n’est plus le premier pays de provenance des migrants en situation irrégulière en Europe, mais est passée à la 4ème place en enregistrant une baisse, est globalement exacte.

Anderson Diédri

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.