L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Parrainage citoyen : la CEI a-t-elle publié le nombre de parrainage recueilli par chaque candidat ?

0

Le parrainage citoyen est l’une des nouveautés du code électoral ivoirien. L’un des critères de validation de la candidature est qu’il faut obtenir au moins 1% de signature du corps électorale. Depuis la fin de la période de dépôt de candidature, les spéculations vont bon train sur le nombre de parrainage recueilli par les candidats, en particulier les candidats du RHDP (le parti au pouvoir) et du PDCI (principal parti d’opposition). Une bataille de chiffres diffusés largement dans les réseaux sociaux sans aucune source et relayé parfois par des sites d’information. Après vérification, les chiffres annoncés de part et d’autre n’ont aucun fondement et certains sont tout simplement irréalistes.

Le match des chiffres du parrainage citoyen a été lancé par le président de la République lui-même. En effet, lors de sa cérémonie d’investiture le 22 Août dernier, le président Alassane Ouattara et candidat du RHDP à l’élection présidentielle a déclaré qu’il a « obtenu le parrainage nécessaire grâce au soutien et à la mobilisation des militants ». Avant d’ajouter que « Ce parrainage de 1% des électeurs est compris normalement entre 35 mille et 75 mille. Mais grâce à vous, votre candidat, Alassane Dramane Ouattara a obtenu un million de parrainage ». Cette déclaration a été relayée par de nombreux médias dont le site abidjan.net à travers cet article ou encore le site afriksoir avec cet article.

De son côté, le PDCI-RDA n’a pas officiellement communiqué sur le nombre de parrainage recueilli par son candidat, le président Henri Konan Bédié. N’empêche, de nombreuses publications dans les réseaux sociaux notamment sur facebook donnent des chiffres du nombre de parrainage recueilli par le candidat du PDCI-RDA. A commencé par cette publication où l’on peut lire que selon la CEI, le RHDP a obtenu 423 000 parrainages contre 940 000 pour le PDCI-RDA.

D’autres publications donnent des chiffres vertigineux. En effet, comme on peut le voir sur la capture ci-dessous, cet internaute indique que le candidat du PDCI-RDA aurait obtenu 4 800 000 parrainages, quand un autre, annonce qu’il a obtenu 9 345 726.

Si l’on part du principe que seules les personnes figurant sur la liste électorale provisoire sont habilitées à donner un parrainage, le chiffre de 9 345 726 est complètement fantaisiste puisque la liste électorale provisoire publiée par la CEI ne compte qu’un peu plus de 7 millions d’électeurs.

D’où viennent ces chiffres ?

Le chiffre d’un million de parrainage recueilli par le candidat du RHDP a fait beaucoup parler. Le site afriksoir affirme que le candidat du RHDP n’a pas recueilli un million de parrainage mais 423 190. Quant au candidat du PDCI, cet article du site abidjan.net indique qu’il a « obtenu 94 765 fiches de parrainages ». Pourtant la commission électorale indépendante (CEI) affirme n’avoir publié aucune information liée au nombre de parrainage recueilli par aucun candidat. Mais d’où vient que des sites d’informations relaient ces chiffres ? Selon notre source qui ne souhaite pas être citée, « la CEI ne travaille pas sur le fond des dossiers de candidature mais uniquement sur la forme ». Ainsi, elle n’a pas vocation à faire le décompte des signatures obtenues par chaque candidat. « Cette action est du ressort du conseil constitutionnelle » ajoute-t-elle.

Présidentielle en Côte d’Ivoire : Le gouvernement a-t-il dit que Ouattara ne pouvait pas être candidat ?

Concernant la capture d’écran dans cet article du site afriksoir avec le logo de la CEI où l’on peut lire entre autres le chiffre de parrainage attribué au candidat Ouattara, notre source explique que « le dépôt de candidature est ouvert aux médias et la vérification du contenu du dossier de candidature s’effectue devant tout le monde ». La vérification des dossiers de candidature se fait donc sous les yeux des journalistes et autres membres de la délégation du candidat à la candidature.

Parmi les pièces du dossier de candidature, « les parrainages recueillis par les candidats sont enregistrés sur une clé USB et lorsque le clé USB est mis dans un ordinateur pour vérifier les parrainages, toutes les personnes présentes ont la possibilité de voir sur les écrans le contenu de la clé USB et peuvent prendre une photo ». Selon lui, c’est de cette façon qu’il est possible d’avoir une capture d’écran avec logo de la CEI comme ce qu’on peut voir dans l’article du site afriksoir.

Le vrai enjeu de la bataille autour des chiffres du parrainage

Au vu de leur force et de leur implantation sur le terrain, nul ne doute que et le RHDP et le PDCI-RDA n’ont eu aucun mal a recueilli les signatures nécessaires à la validation de la candidature de leurs candidats. Pour le juriste et analyste politique Geofroy Julien Kouao, l’enjeu de cette bataille n’est pas tant le parrainage que la lecture que l’on peut faire du total de parrainage recueilli. Selon l’expert, « il y a une sorte de lecture de la part des partis politiques selon laquelle, le nombre de parrainage recueilli, c’est autant de voix sécurisée ». Ainsi, cette bataille du nombre de parrainage recueilli est en réalité une manière de dire « voyez, j’ai déjà tel nombre de voix. Car pour eux, un parrainage équivaut automatiquement à une voix (ce qui est probable mais pas absolument certain). Voilà pourquoi chacun veut dès maintenant, montrer qu’il en a eu plus et donc qu’il part favoris ».

Élection présidentielle : la CEI réceptionne une quarantaine de dossiers

La journaliste et militante citoyenne Nesmon Delaure tout à souscrivant aux propos de Dr Kouao, y voit en plus d’autres enjeux. Selon elle, « c’est une manière pour les partis de galvaniser leurs troupes, leurs partisans ». En tant que journaliste et observatrice de la scène politique ivoirienne, elle ne peut s’empêcher aussi d’y voir une tentative de « manipulation des électeurs ». En effet, poursuit-elle « en revendiquant un nombre de parrainage élevé, on cherche un peu à influencer les électeurs. Pour une personne qui entendra que tel à eu un million de parrainage et l’autre seulement quelques milliers, elle pourrait orienter son vote vers celui qui a un million, en se disant que de toute façon, il est en avance donc, il va gagner ». D’où l’importance de rappeler qu’un parrainage n’est pas automatiquement un vote. « On peut donner son parrainage à quelqu’un sans avoir l’intention de voter pour cette personne. Juste une envie de le voir se présenter » a-t-elle conclu.

En conclusion, les chiffres qui circulent dans les réseaux sociaux sur le nombre de parrainage recueilli par les différents candidats n’ont aucun fondement. Car la CEI, institution qui a reçu les dossiers des candidats avec les parrainages dit n’avoir fait aucune communication sur le nombre de parrainage recueilli par chaque candidat. Il est important que chacun attende le Conseil Constitutionnel, seule institution habilitée à communiquer sur le fond des dossiers de candidature.

Traoré Bakary  

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix-neuf − 2 =