L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Planification familiale : plaidoyer pour la transparence budgétaire

0

Un plaidoyer est mené afin d’accroître la transparence budgétaire en matière de planification familiale.

Faire en sorte que les informations sur le budget, et particulièrement celui de la planification familiale, soient disponibles et accessibles au public. C’est l’objectif du document de plaidoyer budgétaire en matière de planification familiale qui a été validé le 19 octobre 2018 à Cocody lors d’un atelier organisé par l’ONG Social Justice en partenariat avec Médecins du Monde.

Constantin Kra Kouamé, directeur des opérations de Social Justice, souligné que « ce document est adressé prioritairement aux structures étatiques en charge de la planification familiale et du budget. Cet document constitue en outre un outil important pour les organisations de la société civile dans le cadre de leur plaidoyer en faveur de la planification familiale ».

Cette transparence budgétaire est indispensable pour faciliter l’action des organisations de la société civile et favoriser leur implication dans la mise en œuvre des politiques publiques.

Transparence : la Côte d’Ivoire va élaborer son premier budget citoyen en 2019

Le plan d’action national de la planification familiale prévoit un budget de 33,6 milliards de francs Cfa sur une période de 6 ans, soit en moyenne 5,6 milliards de francs Cfa par an. La Côte d’Ivoire s’est entre autres engagée d’ici 2020 à accroître d’au moins 10% par an les ressources allouées à l’achat des produits contraceptifs dont le budget en 2016 était 400 millions de francs Cfa.

« Nous estimons que pour que ces objectifs soient atteints, il est primordial que les différents acteurs qui militent dans ce secteur-là puissent avoir assez d’informations et plus particulièrement des informations budgétaires pour apporter leur contribution dans la mise en œuvre de cette politique. C’est le but de cette note de plaidoyer », fait valoir Constantin Kra Kouamé.

Pour Julien Tingain, président de Social Justice, l’accès aux informations permet à chaque acteur « de jouer sa partition » et de faire en sorte que « les acteurs de la société civile puissent apporter leur contribution, sensibiliser les populations ». « L’accès à l’information publique est indispensable pour la gouvernance », estime pour sa part Laurent Manlan, président de Transparency Justice.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

douze + 1 =