L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Présidentielle 2020 : le RHDP désigne son candidat sous fond de colère de l’opposition

0

A l’approche de l’élection présidentielle, le faussé se creuse entre le pouvoir et l’opposition. Alors la mouvance au pouvoir a choisi son candidat, l’opposition brandit le boycott.

Le Président Alassane Ouattara a décidé de ne pas se présenter pour un 3ème mandat dans le but de céder la place à la jeune génération. Et c’est visiblement au sein de cette génération pas si jeune au finish que le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix a trouvé son candidat. Il s’agit du Premier ministre ivoirien, désigné dans la nuit de jeudi à vendredi candidat à la présidentielle d’octobre.

Amadou Gon Coulibay précise dans un communiqué qu’il a été « désigné, à l’unanimité, comme le candidat du parti à l’élection présidentielle d’octobre 2020 » par le « Conseil politique du RHDP » indiquant mesurer « l’ampleur de la responsabilité et l’ampleur de la charge » qui seront les tiennes.

Si le RHDP semble se mettre en marche pour le présidentielle d’Octobre, l’opposition indique qu’il n’existe aucun gage que ces élections seront démocratiques. Elle a menacé jeudi de boycotter la présidentielle si la Commission électorale indépendante (CEI) n’est pas réformée avant le scrutin. Pour les partis d’opposition, la CEI est partiale et aux ordres du régime Ouattara.

« Nous avons la ferme détermination de participer aux différents scrutins prévus par la Constitution. Cependant les partis, organisations et groupements politiques ne participeront à aucun scrutin avec l’actuelle commission électorale indépendante » a déclaré Henri Niava, président de l’USD. Le numéro deux du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Maurice Kacou Guikhué, a tempéré la menace, se disant assuré « que la CEI va changer ».

Sur injonction de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADH), la Commission électorale indépendante (CEI) a été réformée en juillet 2019. Une réforme qui ne passe pas pour l’opposition qui a déposé une nouvelle requête auprès de la CADH en raison d’une CEI qualifié d’inféodé au RHDP.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

19 − dix =