L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Sortie de la première promotion de l’université virtuelle

0

La première promotion de l’université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) a été diplômée jeudi. 830 étudiants ont reçu une licence dans les filières du numérique, délivrée par cet établissement créé en 2015 pour désengorger le système universitaire.

L’UVCI répond « au défi de la massification dans l’enseignement supérieur », a affirmé le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Albert Mabri Toikeusse, soulignant que l’Etat n’avait pas les moyens d’accueillir physiquement tous les étudiants voulant faire des études supérieurs. L’UVCI dispense des cours grâce à internet. Les étudiants reçoivent des modules interactifs sur leur téléphone ou ordinateur et ne se rendent physiquement à l’université que les jours des contrôles.

« Au début, cela a été très difficile. L’UVCI a été vue comme un dépotoir », « son modèle pédagogique d’enseignement en ligne était rejeté », a témoigné Oumou Dosso, directrice de la communication au ministère de l’Enseignement supérieur. Mais 6.000 étudiants suivent depuis trois ans des cours régulièrement et 2.500 frappent chaque année à la porte de l’université virtuelle, s’est-elle réjouie.

Malgré le plan de 100 milliards de francs CFA, la Côte d’Ivoire reste à la traîne et l’enseignement supérieur y souffre d’un manque de moyens manifeste. Les infrastructures ne répondent plus à la demande, vu le nombre d’étudiants. Et le matériel pédagogique se fait rare, tout comme les enseignants.

En Côte d’Ivoire, première puissance économique d’Afrique francophone, le nombre d’abonnés de la téléphonie mobile est passé de 30 millions à plus de 35 millions entre 2016 et 2018. Pendant cette période, le nombre d’abonnés à internet a grimpé de 10 millions à 15 millions, selon les chiffres de l’instance ivoirienne de régulation de la téléphonie (ARTCI).

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

cinq × 2 =