L'actualité ivoirienne sans coloration politique

TIC : le ministre Bruno Koné dresse le bilan de son département

0

Le ministre Ivoirien de la Communication, de l’économie numérique et de la poste, Bruno Koné, a animé ce 26 février une conférence de presse au cours de laquelle il a dressé le bilan de son département. Il ressort de ses propos que le développement des TIC est effectif en Côte d’Ivoire.

Avec une population estimée à 26 millions d’habitant, la Côte d’Ivoire compte aujourd’hui plus de 30 millions d’abonnés à la téléphonie mobile. C’est un bond important de 6 millions de nouveaux abonnés enregistrés sur la période 2016-2017 a indiqué Bruno Nabagné Koné. Cette progression s’explique sans doute par la chute des prix observée chez les trois principaux opérateurs qui se livrent une concurrence sans merci. En 2 ans, les compagnies de téléphonie mobile ont fait un effort important pour améliorer leurs services voix, mobile money et internet en gratifiant au passage leurs abonnés de bonus.

« En outre les tarifs appliqués par les opérateurs nous donnent satisfaction du fait des bonus faits par eux » n’a pas manqué de mentionner le ministre.

En ce qui concerne l’internet la Côte d’Ivoire enregistre 17 millions d’abonnés contre 10 millions début 2017. « La Côte d’Ivoire est 9è/ 46 pays africains et 131è mondial/ 176 et occupe le 2è rang derrière le Ghana en Afrique de l’Ouest au niveau de la maturité numérique », a indiqué M. Koné. Le ministre cite le rapport Alliance for Affordable Internet, où la Côte d’Ivoire est classée 5ème en Afrique et 18ème dans le monde. Il est clair que l’économie numérique joue un rôle de plus en plus important dans le développement de la Côte d’Ivoire.

Les performances du secteur s’expliquent selon le ministre Bruno Koné par plusieurs mesures prises par l’Etat de Côte d’Ivoire. Il s’agit entre autres de « l’exonération et la réduction des taxes sur les équipements informatiques, les tablettes électroniques et les téléphones portables qui ont contribué à une forte augmentation des importations desdits équipements ». Le ministre est également revenu sur le vote de deux lois « importantes qui précisent mieux et améliorent les cadres juridiques de la Presse et de l’Audiovisuel ».

« Je le répète, ces lois consacrent une liberté d’action jamais acquise auparavant pour les acteurs de la presse et de l’audiovisuel » a indiqué satisfait Bruno Koné.

Le ministre n’a pas manqué de se prononcer sur les dernières avancées au niveau de la TNT (télévision numérique terrestre). Il a souligné que « la TNT sera prête avant 2020 » précisant que « 25% de la zone du District d’Abidjan est couverte depuis juin 2015 » en ce qui concerne la phase pilote du projet.

Raïssa Banhoro

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix + 15 =