L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Turbulences chez Kenya Airways

0

Kenya Airways, l’une des plus grandes compagnies aériennes d’Afrique, a réussi à diminuer ses pertes hors taxes de 30,8% au cours du premier semestre 2018.

Le transporteur Kenyan a déclaré que la réduction de ses pertes de 39,6 millions de dollars est due à une augmentation du trafic de passagers et du fret. En effet, Kenya Airways a transporté 2,3 millions de voyageurs et environ 31,9 tonnes de fret du 1er janvier au 31 juin 2018. Bien que les coûts d’exploitation de sa flotte ont diminué, les coûts directs ont augmenté de 14% en raison de la hausse globale des prix du pétrole.

La  compagnie aérienne nationale kenyane a enregistré ces cinq dernières années des pertes, dont un énorme trou de 260 millions de dollars. Au-delà du coût du pétrole, il est important de reconnaitre que Kenya Airways fait face à une rude concurrence d’un autre opérateur africain, Ethiopian Airlines. La compagnie éthiopienne ne fait aucun cadeau à ses concurrentes et a enregistré des profits qui s’élèvent à 245 millions de dollars.

Ethiopian Airlines multiplie également ses offensives partout sur le continent en prenant des parts dans plusieurs petites compagnies aériennes africaines. L’objectif de l’entreprise est de renforcer encore plus sa position dominante dans l’Est de l’Afrique et au-delà sur tout le continent. Au compteur des ‘prises’ de Ethiopian Airlines figure la compagnie aérienne zambienne Zambia Airways. Le 19 août 2018, un accord a été signé avec l’entreprise qui sommeille depuis 25 ans.

La Société de développement industriel (IDC) du gouvernement zambien détiendra 55% du capital et Ethiopian Airlines 45% d’un capital de lancement de 30 millions de dollar. Ce projet commun prévoit d’exploiter 12 avions d’ici 2028. Le vol inaugural est prévu en janvier 2019. Un accord a été également signé avec Asky pour renforcer ses activités en Afrique de l’Ouest et desservir au départ de Lomé les villes de New York et São Paulo (services long-courrier).

Kenya Airways qui tente de sortir la tête des nuages, va également opter pour une stratégie similaire. La compagnie aérienne kényane prévoit d’effectuer son premier vol direct  Nairobi – New York le 28 octobre prochain.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatre × 5 =