L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Un cas suspect de coronavirus testé négatif

0

Le cas suspect de Coronavirus signalé à l’aéroport d’Abidjan a été testé négatif selon les autorités sanitaires ivoiriennes. L’étudiante de 34 ans maintenus en quarantaine a pu regagner son domicile.

Selon le ministère, elle a été traitée pour ses symptômes et se rétablit bien. Le samedi 25 janvier 2020, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a été alerté par les autorités aéroportuaires d’Abidjan de la présence d’une étudiante qui s’était rendu de Pékin à Abidjan et qui présentait des symptômes de type grippal. Plusieurs agences l’ont immédiatement pris en charge.

A l’échelle mondiale, le bilan de l’épidémie de coronavirus est passé à 170 morts, pour 7 711 cas confirmés en Chine à la date du 29 janvier. L’infection s’est également étendue à au moins 15 autres pays. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunira jeudi pour examiner à nouveau si le virus constitue une urgence sanitaire mondiale. « Ces derniers jours, la progression du virus, en particulier dans certains pays, surtout la transmission interhumaine, nous inquiète », a déclaré mercredi Tedros Adhanom Ghebreyesus le directeur général de l’OMS.

L’Allemagne, les USA, le Vietnam et le Japon sont autant de pays où des cas ont été signalés. Toutes les personnes testées positive se sont rendues en Chine. « Bien que le nombre de cas en dehors de la Chine soit encore relativement faible, il y a un potentiel d’épidémie beaucoup plus important », a déclaré le directeur de l’OMS.

Les chercheurs se mobilisent afin de mettre au point un vaccin pour protéger les populations contre ce virus. Un laboratoire californien prévoit de soumettre un vaccin d’ici juin ou juillet. D’ici là, les évacuations volontaires de centaines de ressortissants étrangers de Wuhan est en cours pour aider les personnes qui souhaitent quitter la ville de le faire.

Rappelons que le premier cas documenté remonte au 1er décembre et la plupart des cas confirmés concernent des personnes originaires de Wuhan ou qui ont eu des contacts étroits avec quelqu’un qui s’y trouvait. Bien qu’il n’existe pas de remède ou de vaccin spécifique contre ce virus, de nombreuses personnes qui le contractent n’ont que des symptômes bénins et s’en remettent. Il peut cependant provoquer une infection respiratoire aiguë grave et entraîner la mort particulièrement pour les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

huit + deux =