L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Un RHDP sans le PDCI

0

Une réunion extraordinaire du bureau politique du Rassemblement des Républicains (RDR) s’est tenue le lundi 09 Juillet 2018 au siège dudit parti. La question du parti unifié était à l’ordre du jour.

Cette réunion d’information était présidée par le 1er vice-Président du RDR, Amadou Gon Coulibaly, par ailleurs premier ministre sans gouvernement depuis près d’une semaine. Le bureau politique du RDR s’est prononcé sur la question du parti unique après le refus du PDCI d’accompagner le projet et de s’y engager.

Pour mémoire, le 17 juin 2018, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), grand allié au RDR au sein du RHDP, a sous la présidence de son leader Henri Konan Bédié, tenu une réunion de son Bureau politique. Celui-ci a décidé de statuer sur le parti unifié à son prochain congrès prévu après la présidentielle de 2020.

Qu’à cela ne tienne, le RDR veut avancer sans son allié et demande à son président d’honneur Alassane Ouattara de créer au plus vite le parti unifié. A l’issue de la rencontre la rue Lepic, le parti souhaite la fusion des partis de la coalition au pouvoir le RHDP avant l’élection présidentielle de 2020.

« Le Bureau politique a demandé au président d’honneur de prendre toutes les initiatives en rapport avec les autres présidents des partis du RHDP en vue de la création rapide du parti unifié et a demandé au président Alassane Ouattara d’accepter d’être le président du parti unifié RHDP », a indiqué Mamadou Touré, porte-parole du RDR.

Tous les petites formations  du RHDP  ont validé la fusion, même si cela provoque des dissensions internes au sein de certaines d’entre-elles. Malgré ses guéguerres internes, la Secrétaire générale du RDR, Kandia Camara, estime que « les conditions pour la convocation de l’Assemblée générale constitutive sont réunies ». Le parti unifie est loin de faire l’unanimité au sein de la coalition au pouvoir. Le PDCI est d’accord en ‘théorie’ puisque Henri Konan Bédié a bien signé l’accord politique pour la naissance du parti. Mais la question de l’alternance en 2020 RDR-PDCI semble avoir poussé le vieux parti à revoir ses calculs.

Un gouvernement sans PDCI ?

Sur la question de la formation d’un nouveau gouvernement, Henri Konan Bédié a indiqué aux émissaires du président Ouattara qu’il n’avait pas de proposition à lui faire concernant des cadres de son parti qui pourrait être membre de ce prochain gouvernement. La nouvelle équipe d’Amadou Gon Coulibaly va intégrer les cadres des petits partis politiques adhérant au parti unifie. Si Bédié ne désigne aucun ministre officiellement pour être membre de ce nouveau gouvernement cela ressemblera à une rupture de l’alliance avec le RDR puisque les ministres frondeurs du PDCI seront certainement sortis.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

20 − dix-huit =