L'actualité ivoirienne sans coloration politique

WCF forme les ONG ivoiriennes à l’observation indépendante des forêts

0

Une trentaine de personnes ont été formées à l’observation indépendante par la Fondation pour les chimpanzés sauvages (WCF) durant six jours.

L’observation indépendante (OI), qui est une démarche qui consiste à collecter des informations sur l’exploitation forestière, les analyser et les diffuser en vue d’améliorer la gouvernance forestière, est récente en Côte d’Ivoire. La Fondation pour les chimpanzés sauvages (WCF), qui mène depuis 2014 l’observation indépendante mandatée dans la forêt classée du Cavally (dans l’ouest du pays) a décidé de partager son expérience afin de contribuer à développer l’OI en Côte d’Ivoire.

Dans le cadre de son projet « formation des communautés et organisations de la société civile ivoirienne sur l’aménagement forestier durable et l’observation indépendante mandatée en forêt classée« , financé par la FAO-UE-FLEGT, une trentaine de participants ont été formés à l’observation indépendante du 31 juillet au 5 août 2017 à Cocody.

Selon Virginie Vergnes, responsable de programme gestion durable à la WCF, l’objectif de la formation est de comprendre les bases de l’aménagement dans les forêts classées.

« Ça fait déjà deux ans qu’on mène l’observation indépendante dans la forêt classée du Cavally, deux ans d’OI avec l’expertise de rechercher les informations, d’écrire les rapports, etc. On voulait partager notre expérience », explique-t-elle.

Mais aussi, ajoute Virginie Vergnes, « former d’autres ONG pour qu’elles puissent elles-mêmes faire aussi l’observation indépendante dans d’autres forêts classées ou dans le domaine protégé pour qu’on soit plusieurs ONG à faire l’observation indépendante ».

Les participants ont été instruits sur l’exploitation forestière et des activités socioéconomiques qu’un opérateur peut être amené à faire pour les communautés riveraines, la conduite d’une mission d’OI et la manipulation du GPS et de la boussole, le rapportage, la place de l’OI dans le FLEGT, etc. Les présentations ont été suivies d’exercices pratiques.

Le jeudi 3 août, les participants ont effectué une visite dans la forêt classée de Yaya (Alépé) pour faire des observations sur le terrain. Cette formation de six jours s’est achevée le samedi 5 août par un test théorique et pratique qui permettra de sélectionner six membres d’ONG nationales avec qui la WCF va continuer les renforcements de capacité jusqu’à la fin de l’année.

Anderson Diédri

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.