free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

AfroBasket Dame 2021 : la Côte d’Ivoire se classe 7ème

0

Les éléphants basketteuses ont terminé le tournoi de l’AfroBasket Dame 2021 à la 7ème place au terme d’une victoire sur l’Angola et d’un parcours prometteur pour l’avenir.

C’est une belle aventure qui s’achève pour la Côte d’Ivoire en terre camerounaise. L’AfroBasket Dame 2021 a permis de révéler une équipe féminine ivoirienne pleine d’ambition et de volonté de vaincre. Après un premier tour marqué par deux victoires en trois rencontres, les ivoiriennes parvenues en quart de finale vont s’incliner face aux championnes en titre.

Plus fortes et dominatrices lors des deux premiers quarts temps, les D’Tigress du Nigeria vont logiquement s’imposer sur le score de 72-56. Le Nigeria met ainsi fin aux espoirs de podium de la Côte d’Ivoire grâce au talent d’une Ezinne Kalu dans son grand jour. La MVP de l’édition 2019 a scoré 17 points, sécurisé 4 rebonds et assuré 6 assists.

Les éléphants basketteuses après cette défaite vont continuer le tournoi cette fois-ci pour les matchs de classement. L’opposition face au Mozambique pour la cinquième place ne va pas tourner à l’avantage des ivoiriennes. Invild Mucauro et ses coéquipières vont prendre le dessus grâce à une courte victoire 57-55.

« Au début, nous n’avions pas cru aller si loin. C’est après, que nous avons donné le meilleur de nous avec les encouragements. Cependant, nous avons commis des erreurs au niveau de la défense », a expliqué, Hanna Mabelle la meneuse ivoirienne lors de la conférence de presse d’après match.

Les ivoiriennes ont dû attendre la rencontre face aux angolaises pour être définitivement situées. Samedi 25 septembre au palais des sports polyvalents de Yaoundé, la Côte d’Ivoire va clôturer son tournoi sur une note positive 62-57 au terme d’un match épique et âprement discuté par les deux équipes.

La Côte d’Ivoire se classe 7ème sur 12 nations engagées dans le tournoi AfroBasket Dame 2021. De l’avis des spécialistes ivoiriens du basket-ball, l’équipe féminine est déjà un beau collectif qui mérite d’être mieux encadrer. Avec un peu plus de temps et de moyens, le coach Igor Covacevic pourra bâtir une équipe forte à l’image de l’aventure de Natxo Lezkano avec les éléphants basketteurs depuis bientôt 10 ans.

Zogbé Martine (photos et twittes FIBA)

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

douze − neuf =