free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Contribution à la bonne gouvernance des Etablissements Publics Nationaux

0

Depuis des semaines, l’actualité nationale est cristallisée par les audits initiés par le cabinet du Premier Ministre en direction des sociétés d’Etat de notre pays.
Sous chaque régime politique que la Côte d’Ivoire a connu, les détournements de deniers publics ont toujours été légion. Afin de mettre un terme à cette macabre tradition, nous apportons ici notre modeste contribution à travers quelques propositions :
– Faire un appel à candidatures systématique pour les postes de Directeurs Généraux des sociétés d’Etat ;
– Eviter d’octroyer des postes de Directeurs Généraux aux militants en guise de ‘’récompense’’ ;
– Limiter la durée du mandat des Directeurs Généraux à 5 ans renouvelable une fois au regard de leur bilan ;
– Après les appels à candidatures, les Directeurs Généraux choisis doivent avoir une feuille de route afin qu’au terme de leur exercice, un audit soit diligenté sur leur gestion par une structure indépendante ;
– Les Directeurs Généraux des Etablissements Publics Nationaux (EPN) devront, avant d’entrer en fonction, déclarer leur patrimoine auprès de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance et pareillement en fin de mandat. Des mesures pourraient être alors prises par cette Institution en cas de détournement avéré ou d’enrichissement illicite à l’encontre des mis en cause ;
– L’Inspecteur Général d’Etat devra chaque année faire des inspections inopinées au sein des Etablissements Publics Nationaux afin de produire un rapport annuel. Les mauvais exemples de Gouvernance seront immédiatement relevés de leurs fonctions ;
– Le Président de la République pourra faire la promotion de bons gestionnaires ayant réalisé d’excellents résultats en les nommant Président de Conseils d’Administration ou Directeur Général à la tête d’une autre société d’Etat afin que leur expertise fasse cas d’ école ;
– Le Président de la République gagnerait à nommer les Directeurs Généraux excellents à des postes ministériels afin que leur probité morale, leur intégrité et surtout leur rigueur contribuent à servir d’exemple à la société ;
– Afin de permettre aux sociétés d’Etats d’être compétitives, il serait souhaitable que lors des conférences budgétaires, les experts des ministères en charge des finances et du Budget exigent des bilans comme le prévoit les dispositions de l’UEMOA ;
– Octroyer une distinction de la Grande Chancellerie de l’Ordre Nationale à la veille de la Fête Nationale aux Directeurs Généraux des sociétés d’Etat ayant apporté une plus-value à la gestion des ressources étatiques et une contribution à la moralisation de la vie publique ;
– Les médias d’Etat devront promouvoir les Directeurs Généraux à travers des reportages et des interviews afin de valoriser la Bonne Gouvernance auprès de la société ;

Ange DJENI, Journaliste diplômé de l’ISTC Polytechnique, Analyste politique

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un + 9 =